Niger: un véhicule de l'armée américaine saute sur une mine, pas de victime

9 juin 2019 à 9h22 par AFP

AFRICA RADIO

Un véhicule de l'armée américaine a sauté samedi après-midi sur un engin explosif, sans faire de victime, près de la ville de Ouallam, dans l'ouest du Niger, a appris dimanche l'AFP de sources américaine et locales.

"Un véhicule blindé tout terrain des Etats-Unis a été endommagé au Niger. Pas de décès et la cause des dommages est encore à déterminer", a indiqué l'ambassade américaine à Niamey dans un communiqué transmis à l'AFP. Selon une source sécuritaire locale, le véhicule de l'armée américaine "a sauté sur un engin explosif à Ouallam (dans la région de Tillabéri, proche du Mali), le véhicule est complètement endommagé mais l'explosion n'a fait aucune victime". Les soldats américains se rendaient sur un champ de tir lorsque l'incident est survenu, selon un journal nigérien en ligne. Ouallam est située à une centaine de kilomètres de Niamey et abrite un important camp d'entraînement de l'armée nigérienne où sont notamment formés les soldats qui participent à la Mission de l'ONU au Mali, la Minusma. C'est le deuxième incident impliquant directement des soldats américains au Niger. Ils y sont très présents dans le cadre de la lutte contre les groupes jihadistes et de la formation des forces spéciales nigériennes. Le 4 octobre 2017, quatre soldats américains et cinq militaires nigériens avaient été tués par des jihadistes à hauteur de Tongo Tongo, situé à environ 80 km au nord-ouest de Ouallam et à une vingtaine de kilomètres de la frontière avec le Mali. Cette attaque avait été revendiquée par le groupe Etat islamique dans le Grand Sahara. Les Etats-Unis disposent d'une importante base de drones à Agadez (nord) qui leur donne une plateforme de surveillance de premier plan. Le Niger a récemment autorisé les Américains à armer leurs drones. Le 14 mai 2019, 28 soldats nigériens ont été tués près de Tongo Tongo, lorsqu'ils sont tombés dans une embuscade de "terroristes lourdement armés", selon le gouvernement nigérien. Au Niger, la France possède aussi une base sur l'aéroport de Niamey à partir de laquelle des avions de chasse et des drones - non armés - opèrent. Dans le cadre de l'opération antijihadiste Barkhane, les forces françaises disposent également d'une base à Madama, dans le Nord. Depuis 2018, l'ONU s'inquiète de la persistance de l'insécurité dans la région de Tillabéri, théâtre de nombreuses incursions de groupes jihadistes et de violences intercommunautaires.