Nigeria: 5 soldats tués par Boko Haram

Par AFP

AFRICA RADIO

Cinq soldats nigérians ont été tués tard vendredi lors d'une attaque du groupe jihadiste Boko Haram qui a réussi à prendre une base militaire dans le nord-est du Nigeria, a annoncé l'armée dimanche.

Une colonne de l'Etat islamique en Afrique de l'Ouest (ISWAP), faction des jihadistes de Boko Haram, venue à bord de camions et à moto a attaqué la base de la ville de Magumeri, à 50 kilomètres de la capitale de l'Etat de Borno.Selon le porte-parole de l'armée, Ezindu Idima, les forces gouvernementales ont combattu les jihadistes qui étaient venus pour piller de la nourriture et d'autres biens."Nos troupes infatigables ont empêché les terroristes" d'exécuter leur plan grâce à une puissance de feu supérieure, a-t-il ajouté dans un communiqué."Pendant l'engagement, les terroristes ont souffert de lourdes pertes. Cinq soldats ont payé le prix suprême," a-t-il précisé. Les jihadistes seraient arrivés vers 17H00 (16H00 GMT) et auraient combattu pendant une heure.Un dirigeant des forces antigouvernementales, Gremah Kaka, a affirmé que les assaillants "avaient pris le dessus et chassé les troupes" gouvernementales."Les insurgés ont vaincu les soldats et les ont forcés à fuir dans la brousse", a-t-il affirmé.Selon Gremah Kaka, les jihadistes sont restés dans la base pendant "plus de quatre heures" avant d'être délogés par des renforts venus de la base de Gubio, située à 46 kilomètres. La semaine dernière, les jihadistes avaient attaqué une base à Mararrabar Kimba, à 135 kilomètres de Maiduguri, tuant cinq soldats. Trente soldats y sont portés disparus. Les localités de la région ont été frappées à plusieurs reprises par Boko Haram depuis 2014, dont des combattants avaient pris le contrôle d'une partie du territoire avant d'être chassés par une contre-offensive menée par la Force multinationale mixte (Nigeria, Niger, Tchad, Cameroun).