Nigeria: le président ratifie l'échéancier électoral

Par La rédaction

ABUJA (AFP)

Le président nigérian Goodluck Jonathan a formellement ratifié lundi les changements constitutionnels qui permettront aux élections, dont la présidentielle, d'être tenues en avril après qu'une tentative de tenir ces scrutins en janvier a échoué.

Cette signature survient alors que les dates pour l'élection présidentielle d'avril, dans les Etats et pour le parlement sont déjà fixées et que leur préparation est en cours.

Les élections législatives se tiendront le 2 avril, la présidentielle le 9 avril et les élections pour les gouverneurs des états le 16 avril.

"Aujourd'hui est un jour unique dans l'histoire de notre pays", a déclaré le président nigérian lors de la cérémonie de signature.

Les responsables des élections ont déclaré que la date proposée de janvier laissait trop peu de temps pour leur préparation dans ce pays le plus peuplé d'Afrique, amenant à des changements constitutionnels afin de repousser le scrutin à avril.

Le Nigeria a repoussé ses élections en avril ont annoncé fin novembre des responsables électoraux après que les parlementaires ont approuvé des changements constitutionnels permettant de reporter la date du scrutin de janvier, comme initialement prévu, à avril.

Le géant ouest-africain devait tenir son scrutin présidentiel en janvier mais l'agence électorale, sous une intense pression pour organiser un vote crédible dans un pays ayant une longue tradition de fraude électorale, a demandé plus de temps pour sa préparation.