Procès Charles Taylor: le mannequin Naomi Campbell devra témoigner le 29 juillet

1er juillet 2010 à 18h57 par La rédaction

LA HAYE (AFP)

Le mannequin Naomi Campbell devra témoigner le 29 juillet dans le procès de Charles Taylor, jugé à La Haye pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité, et s'expliquer sur un diamant que lui aurait donné l'ex-président libérien, a annoncé jeudi le Tribunal spécial pour la Sierra Leone.

Naomi Campbell, visée par une citation à comparaître, devra s'expliquer sur des déclarations de son ex-agent Carol White et de l'actrice Mia Farrow qui affirment que le mannequin s'est vu offrir un diamant en septembre 1997 par Charles Taylor après un dîner organisé en Afrique du Sud par le président sud-africain Nelson Mandela.

Un éventuel refus de Mme Campbell de se présenter devant la Cour serait passible d'une peine pouvant aller jusqu'à sept ans de prison, a indiqué le Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL) dont la citation à comparaître a été rendue publique.

La cour "ordonne que l'accusation prépare et soumette sur le champ une citation à comparaître dans le but de témoigner" et ordonne au greffe de transmettre celle-ci "aux autorités compétentes de l'Etat dans lequel Mlle Campbell réside", avait indiqué le TSSL mercredi.

Si Mmes Farrow et White qui étaient présentes au dîner auquel participait également le chanteur Quincy Jones, se sont déclarées prêtes à déposer devant le TSSL, ce n'est pas le cas de Mme Campbell, selon l'accusation qui souhaitait par conséquent que celle-ci soit officiellement convoquée.

Selon l'accusation, le président libérien s'est rendu en septembre 1997 en Afrique du Sud pour vendre ou échanger contre des armes des diamants reçus des rebelles sierra-léonais.M. Taylor dont le procès s'est ouvert en janvier 2008, est accusé d'avoir dirigé en sous-main les rebelles du Front révolutionnaire uni (RUF) en Sierra Leone en leur fournissant armes et munitions en échange de ces "diamants du sang".

Les rebelles du RUF sont à l'origine d'une guerre civile de dix ans en Sierra Leone, qui a fait entre 1991 et 2001, 120.000 morts et des milliers de mutilés.

Pour l'accusation, le témoignage de Naomi Campbell permettrait de prouver que Charles Taylor était bien en possession de diamants bruts, ce qu'il nie.

Carol White a affirmé avoir été présente lors de la remise du diamant au mannequin et Mia Farrow a indiqué que c'est Naomi Campbell, elle-même, qui lui a parlé le lendemain de ce "cadeau".

"Elle nous a dit (...) qu'elle avait été réveillée dans la nuit par des coups à sa porte.Elle avait ouvert et vu deux ou trois hommes - je ne me souviens plus exactement combien - qui lui avaient présenté un gros diamant de la part de Charles Taylor", a indiqué Mme Farrow dans une déposition.

Charles Taylor, 62 ans, avait catégoriquement nié le 14 janvier avoir donné un diamant au mannequin, qui avait déclaré publiquement ne pas vouloir être impliquée dans cette affaire.

L'ancien président libérien plaide non coupable de onze crimes, notamment de meurtres, de viols et d'enrôlement d'enfants soldats durant la guerre civile en Sierra Leone.Son procès a été délocalisé de Freetown à La Haye pour éviter tout risque de déstabilisation de la région.