Dépêches AFP

RDC: deux policiers tués par des habitants en colère à Bukavu et Lubumbashi

22 mai 2020 à 14h00 Par AFP
Deux policiers ont été tués par des habitants en colère contre l'insécurité lors de deux épisodes de violences distincts à Bukavu et Lubumbashi en République démocratique du Congo, a-t-on appris vendredi de sources concordantes. Un policier a été tué à Bukavu (est) après avoir lui-même tué par balles à bout-portant un taxi-moto devant un poste de police, selon des témoignages recueillis par l'AFP.En voulant fuir, l'agent a "été rattrapé par des jeunes en colère qui l'ont tabassé à mort", incendiant par la suite son corps, a expliqué à l'AFP Shukuru Lwekya, président de la société civile locale."Le poste de la police a été incendié par les manifestants en colère", a-t-il ajouté.La police confirme: c'était un "agent de police judiciaire", il "a tiré sur un motard hier (jeudi) soir (et) a été tué aussi par la population en colère. Cette même population a incendié notre sous commissariat de la place", a affirmé à l'AFP le colonel Emile Kiley, responsable de la sécurité publique de la police du Sud-Kivu.A Lubumbashi (deuxième ville du pays, dans le sud-est minier), un autre policier a été tué vendredi matin à la suite de la mort d'un commerçant victime de bandits à main armée dans la nuit, selon des témoignages recueillis par un correspondant de l'AFP. "Des habitants en colère ont attrapé un policier qui était de passage, l'ont tabassé, tué, brûlé son corps avant d'aller saccager son domicile", a déclaré le capitaine Charles Lwamba, porte-parole de la police Haut Katanga dont Lubumbashi est la capitale.Mardi, un policier avait été tué par des manifestants qui protestaient contre l'insécurité à Kolwezi, une autre ville du sud-est minier de la RDC. Depuis quelques semaines, les populations manifestent de plus en plus contre l'insécurité grandissante dans différentes villes de la RDC et dans leur colère, n'hésitent pas de s'attaquer aux agents de la police.