RDC/JO: trois entraîneurs en fuite, le judoka "en vacances"

14 août 2012 à 17h22 par La rédaction


KINSHASA (AFP) - (AFP)

Les trois entraîneurs de la République démocratique du Congo qui avaient disparus du village olympique à Londres n'ont pas pris l'avion avec leur délégation mardi et le judoka qui était également injoignable a annoncé qu'il était "en vacances".

"Les trois entraîneurs" de boxe, de judo et d'athétisme "et le judoka n'ont pas pris l'avion, mais le reste de la délégation est dans l'avion", a déclaré à l'AFP le président du comité olympique congolais, Amos Mbayo Kitenge.Cette délégation était composée de 12 personnes.

L'entraîneur de boxe, Blaise Bekwa, a disparu du village olympique le 10 août; le directeur technique d'athlétisme, Guy Nkita, était introuvable juste après l'abandon d'Ilunga Mande au marathon dimanche; et l'entraîneur de judo, Ibula Masengo, serait parti au cours de la nuit de samedi à dimanche.

Le judoka Cédric Mandembo, injoignable depuis la cérémonie de clôture des JO dimanche, est allé pour sa part retrouver des amis."Je l'ai eu au téléphone ce matin (mardi).Il m'a appelé lui-même pour me dire qu'il n'a pas fui, qu'il est à Manchester, où il passe ses vacances", a indiqué Amos Mbayo Kitenge.

"Je n'ai pas fui.Je suis venu participer à une compétition et je vais rentrer.Comme mon visa est valable jusqu'en septembre, j'ai demandé au chef de mission de rester quelques jours de plus", a affirmé le sportif sur la radio Top Congo FM.

"Je suis resté pour voir quelques amis ici afin qu'ils m'aident avant de descendre au pays à la fin du mois", a-t-il ajouté, déplorant les "1.500 euros" de frais de mission "insignifiants" remis aux athlètes congolais, qui sont très inférieurs à ceux reçus par "les Brazzavillois ou les Angolais qui ont tous reçus au moins 8.000" euros.

Sept athlètes camerounais ont fait défection du village olympique la semaine dernière, et trois Ivoiriens ont également été signalés manquants.