RDC: plus de 1.000 enfants morts de la rougeole depuis janvier

Par La rédaction

KINSHASA (RDCongo) (AFP) - (AFP)

Une épidémie de rougeole a tué 1.145 enfants depuis janvier en République démocratique du Congo, où plus de trois millions d'enfants ont été vaccinés, a annoncé lundi le Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (Ocha) à Kinshasa.

"3,1 millions d'enfants ont été vaccinés contre la rougeole dans cinq provinces (...) lors d'opérations d'urgence contre une grave épidémie qui a déjà touché plus de 115.600 enfants et causé la mort de 1.145" entre janvier et juin, précise le communiqué.

La RDC avait enregistré "899 cas pour 26 décès" en 2009, contre "5.407 cas et 82 décès" l'année suivante, est-il ajouté.

La rougeole est une maladie virale très contagieuse qui peut provoquer la cécité, des diarrhées aigues ou encore des pneumonies.

Les "campagnes de vaccination de riposte" ont commencé début mai dans les provinces du Katanga (sud-est), du Kasaï occidental (centre), du Bas-Congo (ouest), de l'Equateur (nord-ouest) et de la province Orientale (nord-est), selon Ocha.

Ces campagnes sont terminées mais d'autres "sont en cours dans le Sud-Kivu (est) et le Kasai oriental (centre)", a précisé à l'AFP l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Fin mars, l'ONG Médecins sans frontières (MSF) avait qualifié l'épidémie d'"incontrôlable" et appelé à une réponse massive, en déplorant alors "le manque de réactivité de ses partenaires" et en particulier de l'OMS.

L'ONG, selon laquelle les premiers cas étaient apparus en septembre 2010, avait alors dénombré "plus de 21.000 cas" de malades et seulement 210 morts, un chiffre largement sous-évalué selon elle, car les décès sont souvent imputés aux complications de la maladie et non à la rougeole elle-même.

"Si vous avez une critique, la meilleur façon est d'ouvrir le dialogue pour voir ce qui ne va pas", a déclaré lundi à l'AFP le Dr Ayigan Kossi, de l'OMS à Kinshasa.Après l'appel de MSF, un comité technique comprenant l'OMS, MSF, le Fonds des nations unies pour l'enfance (Unicef) et le ministère de la Santé avait été créé.

Les campagnes de vaccinations préventives "doivent se poursuivre le plus rapidement possible dans toutes les provinces touchées par l'épidémie", a déclaré à l'AFP Robin Meldrum, chargé de communication de MSF à Kinshasa.

La RDC est également confrontée à une épidémie de choléra qui a tué plus de 250 personnes depuis mars sur 3.729 cas recensés dans quatre provinces du nord et de l'ouest, le long du fleuve Congo.

Selon le gouvernement congolais, la RDC connaît l'un des taux de mortalité infantile les plus élevés du monde, soit 148 décès pour 1.000 naissances, chez les moins de 5 ans.