Sénégal: un soldat tué et 4 blessés par une mine en Casamance (armée)

Par AFP

AFRICA RADIO

Un soldat sénégalais a été tué et quatre blessés dans l'explosion d'une mine au passage de leur véhicule en Casamance (sud du Sénégal), a appris l'AFP jeudi auprès de l'armée.

L'explosion est survenue mercredi vers 19H00 (locales et GMT) lors d'une patrouille entre les localités de Bafata et Sikoum, a dit un porte-parole de l'armée.La Casamance, séparée de la majeure partie du reste du territoire sénégalais par la Gambie, est le théâtre d'un des plus vieux conflits d'Afrique depuis que des indépendantistes y ont pris le maquis avec un armement rudimentaire après la répression d'une marche du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) en décembre 1982.Après avoir fait des milliers de victimes et ravagé l'économie, le conflit a persisté à petit feu, avec des montées de tension comme le massacre de 14 hommes près de Ziguinchor en janvier 2018. Malgré les opérations de déminage, les mines, enfouis par les militaires ou les rebelles, continuent à faire des victimes, civils ou combattants.L'armée a lancé fin janvier des opérations pour sécuriser le retour des personnes déplacées, répondre à des exactions commises par le MFDC contre des civils, selon elle, et mettre fin aux trafics de bois ou de cannabis. Elle a annoncé avoir repris au moins trois bases de la rébellion."Les opérations (contre les rebelles) en tant que telles sont terminées. Nous sommes dans une phase de consolidation, c'est à dire la construction de postes (militaires), l'ouverture d'axes" de passage, a indiqué le porte-parole.Il n'a pas fourni de bilan humain.L'armée avait dit le 11 février n'avoir enregistré qu'un seul blessé, sans se prononcer sur d'éventuelles pertes subies par les rebelles.