Somalie: l'armée américaine tue 35 shebab dans une frappe

Par AFP

AFRICA RADIO

L'armée américaine a annoncé lundi avoir conduit en Somalie une frappe contre des islamistes shebab, tuant 35 d'entre eux.

La frappe, qui a eu lieu dimanche dans la région de Beledweyne, à plusieurs centaines de kilomètres au nord de la capitale Mogadiscio, "n'a pas fait de mort ou de blessé parmi les civils", a précisé le commandement militaire américain pour l'Afrique (Africom)."Nous continuons à soutenir nos partenaires somaliens, notamment quand leurs opérations nous donnent l'occasion d'attaquer les shebab", a indiqué le général Gregg Olson, directeur des opérations de l'Africom."Dans le cas de cette frappe, nous avons interrompu une tentative des shebab de masser leurs forces", a ajouté le général Olson, cité dans un communiqué.Cette frappe de précision "fait partie d'un effort plus large destiné à soutenir le gouvernement somalien, lorsqu'il accentue sa pression sur le réseau terroriste et ses efforts de recrutement dans la région", précise le communiqué.Au début du mois, le commandant de l'Africom, le général Thomas Waldhauser, a reconnu devant le Congrès américain que la campagne aérienne menée par l'armée des Etats-Unis en Somalie n'arrêterait pas les jihadistes,"Le point fondamental est que l'armée nationale somalienne doit croître, s'engager et prendre la responsabilité" de la sécurité du pays, avait-il ajouté.Les Etats-Unis soutiennent la lutte contre les shebab, menée par le gouvernement fédéral somalien et par la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom), présente dans le pays depuis 2007.Les combattants shebab ont été chassés de la capitale Mogadiscio en 2011 puis progressivement des autres grandes villes du pays par les troupes de l'Union africaine. Mais ils contrôlent encore de vastes pans de territoire dans les campagnes.Ils mènent régulièrement des attaques contre des cibles gouvernementales, militaires ou civiles dans la capitale ainsi que des embuscades contre des convois militaires.