Somalie: les islamistes intensifient leur combat contre l'aide du PAM

Par La rédaction

MOGADISCIO (AFP)

Les insurgés somaliens shebab liés à Al-Qaida ont intensifié leurs actions pour stopper la fourniture de vivres par le Programme alimentaire mondial (PAM) et menacé de représailles ceux qui travaillent avec l'agence de l'ONU, a indiqué le mouvement islamiste radical.

Au cours des dernières 24 heures, les militants islamistes ont confisqué des tonnes d'aide alimentaire à des commerçants locaux qu'ils accusent de collaborer avec le PAM.Ils ont également brûlé des vivres provenant d'entrepôts de Mogadiscio.

"Le PAM veut empoisonner notre peuple mais nous ne laisserons jamais de tels ennemis nuire à la communauté tant que nous serons vivants", a déclaré Cheikh Ali Mohamed Hussein, un responsable des shebab à Mogadiscio.

"Nos troupes ont collecté les céréales périmées dans des entrepôts (...) où les commerçants les avaient stockées et nous les avons brûlées", a-t-il ajouté.M. Hussein a mis en garde les commerçants et les habitants contre les vivres estampillés PAM, sous peine de représailles.

"Nous demandons à tous les commerçants et les habitants de se tenir à distance du PAM.Toute personne trouvée en possession de denrées du PAM subira un châtiment", a-t-il prévenu.

Selon des témoignages de commerçants locaux, les islamistes s'en sont pris également à une trentaine d'entrepôts dans la ville de Beldweyn, à environ 400 km au nord de Mogadiscio, confisquant de la nourriture qu'ils disaient appartenir au PAM.Ils ont également intercepté un convoi d'aide alimentaire parti du centre du pays vers des villages de la région.

"Ils ont attaqué les entrepôts en ville et ont confisqué les clés aux propriétaires.Ils nous ont dit que toute la nourriture stockée là appartenait au PAM mais ce n'est pas vrai", a expliqué Hersi Ali, un commerçant local.

"Ces deux derniers jours, ils ont arrêté une vingtaine de camions chargés d'aide alimentaire en provenance du centre de la Somalie, les camions sont maintenant au poste de police sous la surveillance des shebab", a indiqué un autre commerçant qui a souhaité garder l'anonymat.

Fin février, les militants shebab qui contrôlent la plus grande partie du centre et du sud de la Somalie, ont interdit les opérations du PAM dans le pays, au risque d'aggraver la situation humanitaire de ce pays, déjà la plus alarmante de toute la Corne de l'Afrique.

Selon les Nations unies, quatre millions de personnes, soit la moitié de la population somalienne, dépendent de l'aide alimentaire d'urgence.