Somalie / Processus électoral : Vers un nouvel accord ?

Par MALADHO DIALLO

AFRICA RADIO

En Somalie, une série de consultations a été organisée par le président Mohamed Farmajo, à Dusamareb au nord de Mogadisco, la capitale. Ces consultations ont démarré le 1er février dernier entre Mohamed Farmajo, son gouvernement et les présidents des cinq États membres fédéraux.

À quelques jours de la fin du mandat du président Farmajo et face à l'incertitude de la tenue des élections présidentielles et législatives, initialement prévues le 08 Février prochain, les dirigeants somaliens, délibèrent sur l'accord électoral du 17 septembre 2020 et tentent de trouver une solution afin d’éviter une crise constitutionnelle. Le contentieux est né du refus du président d'appliquer cet accord dans son ensemble. « Il a fallu faire pression sur le président Farmajo pour lancer des discussion avec les présidents des grandes régions de la Somalie et essayer d'aboutir à un nouvel accord ou à une mise en œuvre complète de celui du 17 septembre 2020 » explique Roland Marchal, chercheur au Centre d'études et de recherches internationales et spécialiste de la Corne de l'Afrique.

Pour Roland Marchal, la situation est « très » tendue, le pire n'est pas sûr dans ce pays. « Seule une bonne volonté permettra au pays de trouver une solution à cette crise. » précise le spécialiste

Les consultations ont pris fin, dans la journée du mercredi 03 février 2021. Le président Farmaajo, fera un compte rendu, ce vendredi 5 février devant les élus des deux chambres du Parlement lors session conjointe sur la situation du pays, en particulier sur les élections .