Tunisie: le Premier ministre promet "transparence et bonne gouvernance"

Par La rédaction

TUNIS (AFP) - (AFP)

Le nouveau Premier ministre tunisien, l'islamiste Hamadi Jebali, a promis lundi, en prenant ses fonctions, que son gouvernement donnerait l'exemple en matière de "transparence et bonne gouvernance".

"Je promets à notre peuple que ce gouvernement sera à son service et donnera l'exemple" en matière de "transparence et de bonne gouvernance," a déclaré M. Jebali lors de la cérémonie de passation des pouvoirs avec son prédécesseur Béji Caid Essebsi.

Vendredi, le gouvernement établi par M. Jebali, numéro 2 du parti islamiste Ennahda, a été soutenu par la majorité des membres de l'Assemblée constituante, par 154 voix pour, 38 contre et 11 abstentions.

"Cette passation des pouvoirs reflète la plus belle image de notre pays et de notre révolution.C'est la première expérience d'alternance fluide du pouvoir dans le monde arabe et musulman," a souligné le Premier ministre.

Il a remercié M. Essebsi et son gouvernement pour avoir notamment réussi à organiser la première élection libre et démocratique de la Tunisie, le 23 octobre.

Ennahda, vainqueur du scrutin, contrôle les ministères clés de l'Intérieur, des Affaires étrangères et de la Justice, dans ce gouvernement de 41 membres qui comprend également des indépendants et des militants de deux partis alliés du mouvement islamiste, le Congrès pour la République (CPR) et Ettakatol.

Ce gouvernement doit relever plusieurs défis, notamment l'insécurité, le chômage, le déséquilibre régional entre les zones côtières et les zones intérieures déshéritées, ainsi que le recul de l'investissement.

"Les difficultés sont multiples mais nous allons réussir.Notre peuple qui était capable de faire une belle révolution est aussi capable de relever le combat du développement", a conclu le Premier ministre.