Virus: arrivée des premiers vaccins destinés à la population en Tunisie

Par AFP

AFRICA RADIO

Les premiers vaccins destinés à la population sont arrivés mardi en Tunisie, ouvrant la voie au début de la campagne de vaccination samedi, avec près d'un mois de retard.

Les quatre cartons contenant 30.000 doses du vaccin russe Spoutnik V achetés par la Tunisie sont arrivés sous un arc en ciel, et une nuée de journalistes, en présence du ministre de la Santé sortant Faouzi Mehdi, ont constaté des journalistes de l'AFP.Ils devaient être transportés à la pharmacie centrale, d'où il seront répartis dans les centres de vaccination du pays, pour bénéficier en priorité au personnel soignant.La Tunisie, qui a changé trois fois de ministre de la Santé depuis le début de la pandémie, doit commencer à vacciner samedi a indiqué M. Mehdi, soit plus d'un mois après le Maroc et l'Algérie voisine.L'objectif est de vacciner la moitié de la population tunisienne (11 millions d'habitants), a-t-il indiqué à l'AFP.Une polémique avait éclaté le mois dernier lorsque des députés avaient révélé la réception par la présidence de la République en octobre 2020 d'un lot de 1.000 vaccins offerts par les Emirats arabes unis. En pleine crise politique au sein de l'exécutif, le gouvernement avait annoncé une enquête, et la présidence avait dû assurer que ni le président Kais Saied ni ses proches n'avaient bénéficié de ces vaccins, remis selon elle aux services de santé militaire.Les 93.600 doses du vaccin germano-américain Pfizer/BioNTech vaccins prévues mi-février dans le cadre du dispositif Covax créé par l'Organisation mondiale de la santé au bénéfice des pays les plus démunis, sont finalement attendues dans les jours qui viennent, a indiqué mardi une conseillère du ministre de la Santé, Inès Ayadi, à une radio privée. Ils devraient être suivis de 600.000 vaccins AstraZeneca fin mars.La Tunisie a acheté en tout 500.000 doses du Spoutnik V. Un avion militaire doit également se rendre en Chine selon Mme Ayadi, pour récupérer les doses proposées par Pékin, qui a promis un don de 100.000 doses d'un de ses vaccins.Après un pic en janvier, la Tunisie, qui a détecté récemment plusieurs cas du variant anglais, enregistre toujours des dizaines de morts par jour, avec un bilan de 236.356 cas confirmés par tests et 8.130 morts depuis mars.