Niger: l'épidémie de méningite a déjà fait 18 morts, s'inquiète l'OMS

Une épidémie de méningite plus forte que d'habitude a fait 18 morts au Niger depuis novembre, a indiqué l'OMS mercredi, mettant en garde contre les risques de propagation à la région.

AFRICA RADIO

8 février 2023 à 16h51 par AFP

Des campagnes de vaccination sont mises en oeuvre, annonce l'Organisation mondiale de la santé dans un bulletin épidémiologique. Plus de 600.000 doses de vaccin ont été livrées. Le Niger est régulièrement frappé par des épidémies de méningite en raison de sa position au sein de la "ceinture africaine de la méningite", s'étirant sur tout le continent, du Sénégal à l'ouest jusqu'à l'Ethiopie à l'est, selon l'OMS. "Cependant, l'épidémie actuelle montre à la fois un nombre de cas et un taux de croissance accrus par rapport aux saisons précédentes", indique l'organisation. Du 1er novembre 2022 au 27 janvier 2023, un total de 559 cas de méningite (dont 111 confirmés en laboratoire), y compris 18 décès, ont été signalés dans la région de Zinder, dans le sud-est du pays. Cela représente un taux de létalité de 3,2%. Entre le 1er novembre 2021 et le 31 janvier 2022, 231 cas avaient été signalé, selon l'OMS. La majorité des cas confirmés en laboratoire (93,7%) sont dus à la bactérie connue sous le nom de Neisseria meningitidis du sérogroupe C (NmC). La région de Zinder longe l'Etat de Jigawa au Nigeria, où une épidémie de NmC est également en cours, ce qui selon l'OMS "confirme le risque de propagation internationale". "En outre, l'apparition simultanée d'autres épidémies, l'insécurité et les déplacements de population, le tout dans le contexte d'une crise humanitaire prolongée, sont susceptibles de contribuer à la propagation de la flambée dans d'autres pays de la sous-région ouest-africaine", poursuit l'organisation. L'OMS évalue le risque posé par l'actuelle flambée de méningite au Niger comme élevé au niveau national, modéré au niveau régional et faible au niveau mondial. Un comité technique a été créé dans la région de Zinder pour coordonner la réponse à l'épidémie. Une équipe internationale de l'OMS et d'autres partenaires, dont MSF et l'Unicef, a été déployée pour soutenir la réponse. La méningite est une inflammation dangereuse des membranes qui entourent le cerveau et la moelle épinière. Elle est le plus souvent causée par une infection bactérienne ou virale. La méningite bactérienne, qui se transmet par les gouttelettes de sécrétions respiratoires ou pharyngées des personnes infectées, est particulièrement préoccupante, et peut provoquer des épidémies qui se propagent rapidement.