RDC: l'armée rwandaise détient un soldat congolais, affirme un responsable local congolais

AFRICA RADIO

25 septembre 2022 à 13h51 par AFP

Un militaire congolais est détenu depuis samedi par des soldats rwandais après avoir traversé avec son arme la frontière de la République démocratique du Congo et le Rwanda, a indiqué dimanche un responsable administratif local, un incident considéré comme "mineur" à Kigali.

"Nous confirmons qu'un militaire congolais a été pris par des militaires rwandais à hauteur du village Kabagana. Il était allé chercher du bois" pour faire cuire des aliments, a déclaré à l'AFP le colonel Patrick Iduma Molengo, administrateur policier du territoire de Nyirangongo (Nord-Kivu, est). "Il y a des démarches engagées par la province auprès du mécanisme de la CIRGL (Conférence internationale sur la région des Grands lacs) pour voir si le militaire peut être libéré", a-t-il ajouté. "Hier (samedi) un soldat congolais est entré avec son arme sur le territoire rwandais. Il était visiblement ivre. (...) Nous avons estimé qu'il s'agissait d'un incident mineur et avons demandé qu'ils viennent pour le ramener en RDC", a répondu à l'AFP le général de brigade Ronald Rwivanga, porte-parole de l'armée rwandaise. Le soldat congolais "kidnappé par des militaires rwandais est toujours entre les mains des militaires rwandais", a déclaré à l'AFP Mambo Kawaya président de la société civile du territoire de Nyiragongo. Des tensions sont régulièrement enregistrées entre la RDC et le Rwanda. Ces relations s'étaient normalisées avec l'avènement du président Félix Tshisekedi à la tête de la RDC, jusqu'à la résurgence en novembre de la rébellion du M23 (Mouvement du 23 mars), qui avait été défaite en 2013. Des enquêteurs missionnés par les Nations unies et le gouvernement de Kinshasa accusent le Rwanda de soutenir le M23, ce que Kigali dément. Les dernières tensions impliquant directement des militaires congolais et rwandais avaient eu lieu en juin lorsqu'un soldat congolais avait tiré sur deux policiers rwandais, avant d'être abattu. Les relations entre la RDC et le Rwanda sont tendues depuis 1994, l'année du génocide au Rwanda qui a fait selon l'ONU 800.000 morts, Tutsis ou Hutus modérés, tués par les Forces armées rwandaises (FAR) et les milices extrémistes hutu Interahamwe.