Six ans après un scandale financier, le FMI accorde une aide au Mozambique

AFRICA RADIO

10 mai 2022 à 10h51 par AFP

Le Fonds monétaire international a accordé mardi un prêt de 456 millions de dollars (432 millions d'euros) au Mozambique, une première depuis son retrait il y a six ans, au moment du scandale dit de la "dette cachée" impliquant le gouvernement.

Les contours de l'accord avaient été annoncés fin mars. "Ces dispositions permettront de soutenir la reprise économique et les mesures mises en place pour réduire la dette publique et les faiblesses financières", a estimé le FMI dans un communiqué. "Ce programme encourage le plan de réformes ambitieux du gouvernement", a-t-il ajouté. En 2016, l'un des plus grands scandales de corruption du pays avait éclaté au Mozambique : des prêts secrets d'un montant équivalent à près de deux milliards d'euros avaient été accordés par des banques étrangères à des entreprises publiques mozambicaines et garantis par l'État. Après ces révélations, le FMI avait suspendu son aide budgétaire, suivi de l'ensemble des bailleurs internationaux. Depuis, l'institution financière a seulement consenti des aides d'urgence, après le cyclone Idai en 2019 et en 2020 dans le contexte de pandémie de coronavirus. Privé de financement international, le Mozambique, ancienne colonie portugaise, avait fait défaut sur sa dette et sa monnaie, le metical, s'était effondrée, provoquant la plus grave crise financière depuis son indépendance en 1975. Un audit indépendant mené par la suite avait permis la découverte du détournement de 500 millions de dollars (426 millions d'euros) qui restent introuvables. Dix-neuf prévenus comparaissent actuellement devant un tribunal spécial installé dans une prison haute sécurité à Maputo. L'ex-président du Mozambique, Armando Guebuza, a notamment été convoqué comme témoin.