Tchad: l'UE "préoccupée" par la durée de la transition et l'éligibilité de Déby

AFRICA RADIO

2 octobre 2022 à 17h21 par AFP

L'Union européenne (UE) a fait part dimanche de sa "préoccupation" concernant les décisions prises la veille au Tchad de prolonger la transition et de permettre au chef de la junte militaire Mahamat Déby Itno de briguer la présidence.

Ces mesures ont été adoptées par le "Dialogue de réconciliation nationale", mais en l'absence d'une très grande partie de l'opposition et des organisations de la société civile qui le boycottent, ainsi que de deux des trois plus importants groupes armés rebelles. Dans un communiqué, l'UE dit sa "préoccupation concernant certaines conclusions du Dialogue, relatives au cadre des prochaines élections en ce qu'elles ne tiennent pas compte des communiqués du Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine (UA)(...) relatifs à la durée de la transition et à la clause d'inéligibilité concernant les autorités qui en assurent la conduite". Ce texte est un communiqué conjoint de l'UE et des ambassades de France, d'Allemagne, d'Espagne et des Pays-Bas au Tchad. Le 19 septembre, l'UA avait demandé à la junte de respecter "la période de 18 mois pour l'achèvement de la transition et (rappelé) sans équivoque qu'aucun membre du Conseil militaire de transition (CMT) ne pourra être candidat aux élections à la fin de la transition". Dans ses décisions de samedi, le Dialogue n'a donc pas suivi l'UA, en prolongeant de deux ans maximum la période de transition vers des élections, et en autorisant Mahamat Déby à briguer la présidence du pays. Le jeune général de 37 ans avait été proclamé par l'armée président de la République au lendemain de la mort de son père, Idriss Déby Itno, tué en se rendant au front contre les rebelles le 21 avril 2021. A la tête d'un Conseil militaire de transition (CMT) de 15 généraux, il avait abrogé la Constitution, dissout le parlement et limogé le gouvernement.