Côte d’Ivoire/ Paix : Studio Mozaïk et ses partenaires sonnent le glas de "Esprit Jeunes, Esprit de Paix"

C’est fini pour « Esprit Jeunes, Esprit de Paix ». Le projet co-oeuvré par Studio Mozaik et la Deutshe Welle Akademie a officiellement pris fin le jeudi 15 février 2023 à l’Institut Goethe à Abidjan.

Côte d’Ivoire : Studio Mozaïk et ses partenaires sonnent le glas de "Esprit Jeunes, Esprit de Paix"

17 février 2023 à 14h56 par Karidja Konaté Abidjan

Par une cérémonie solennelle de communications directes, l’école de journalisme Studio Mozaïk et la Deutshe Welle Akademie ont tiré le rideau sur le projet intitulé « Esprit Jeunes, Esprit de Paix ». L’institut Goethe où a eu lieu la cérémonie a aussi abrité un moment charnière de partage de bilan, de salutations ainsi que de perspectives. Partenaires et instigateurs du projet ont en effet satisfait à cette tradition, ne manquant pas d’y inviter les journalistes afin de cerner les succès et limites du projet.

« Esprit Jeunes, Esprit de Paix est un projet qui, pendant trois ans n’a cessé de former de jeunes qui aujourd’hui sont des cadres dans divers domaines, essentiellement dans le journalisme et la communication. Et ces riches bénéficiaires sont pour la plupart des femmes », s’est félicité Souleymane Oulaï, directeur général de Studio Mozaïk et chef du projet. A l’en croire, de 2020 à 2022, le projet a permis de former 84 étudiants au journalisme d’investigation et engageant à la consolidation de la paix.

Né en 2020 dans un contexte sanitaire paralysant en raison de la covid-19, le projet avait pour vocation de rétablir « le journalisme vrai » en l’inculquant à de nouvelles générations de journalistes en Côte d’Ivoire. Et pour cause ! Le rôle des journalistes dans l’exacerbation des conflits connus par la Côte d’Ivoire est important, selon les responsables du projet. Un parallèle avec l’histoire de guerre d’autres pays a été fait pour comprendre à quel point ces engagés au travail citoyen avaient une part active dans le maintien ou la ruine de la paix.

Entre émissions, activités de débats en radio, enquêtes, reportages, comptes-rendus, les bénéficiaires du projet ont produit des contenus pour sensibiliser sur des thématiques phares, notamment, la liberté d’expression, la démocratie, l’égalité des genres, les violences basées sur le genre etc. La société civile a également joué une part importante au projet en s’impliquant dans les activités d’expression publique via la radio ou des articles diffusés sur le web. Au total, ils ont produit et diffusé 500 heures d'émissions de radio dans tout le pays, en collaboration avec un réseau de plus de vingt radios partenaires.

Pour un coût global de 700 000 euros soit plus de 400 millions de francs CFA, Esprit Jeunes, Esprit de Paix a été a été cofinancé par l'Union européenne et soutenu par le Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement BMZ. La cheffe de l’équipe gouvernance et lieu de la représentation de l’Union Européenne en Côte d’Ivoire, Anne Catherine Claude, a par ailleurs expliqué ce que devrait signifier la fin de ce projet. Ecoutons.

Côte d’Ivoire: Studio Mozaïk et ses partenaires sonnent le glas de "Esprit Jeunes, Esprit de Paix"

A lire aussi