Nouvelle application Africa Radio

Des femmes du monde entier réunies au Maroc lancent un appel pour la paix

Des femmes du monde entier réunies au Maroc ont lancé mardi un appel international pour la paix, "dans un contexte d'urgence", à la veille de la Journée internationale des femmes, a constaté l'AFP.

AFRICA RADIO

7 mars 2023 à 15h51 par AFP

L'initiative émane "d'une volonté de créer une chaîne de solidarité entre des femmes du monde entier pour lancer un appel à la paix, à la justice et à l'égalité", a expliqué à l'AFP Hanna Assouline, coprésidente des "Guerrières de la paix", mouvement de femmes juives et musulmanes fondé en France en 2022 et à l'origine de l'appel. Ces activistes -- dont l'Iranienne Shirin Ebadi, prix Nobel de la paix --, sont réunies mardi et mercredi dans la ville d'Essaouira (sud du Maroc) "pour échanger, réfléchir ensemble, apprendre les unes des autres et se nourrir de (leurs) engagements", a témoigné la réalisatrice et militante pacifiste. Parmi elles, des femmes israéliennes et palestiniennes ou encore originaires d'Afghanistan, de Syrie, de pays d'Afrique subsaharienne ou du Maroc. "Ce rassemblement réunit des femmes du monde entier. Chacune d'elles porte des histoires aussi difficiles les unes que les autres. C'est important aujourd'hui de reconnaître leur force", a dit à l'AFP Huda Abu Arqoub, directrice palestinienne de l'Alliance pour la paix au Moyen-Orient (ALLMEP). Leur "cri du coeur" survient "dans un contexte d'urgence vis-à-vis de notre planète, de guerre, de haine, de montée des extrémismes qui nous menacent partout dans le monde", a plaidé Hanna Assouline. Soutenu par les Nations unies, l'appel se traduira par la création d'un "Forum mondial des femmes pour les paix". Symboliquement, une chaîne humaine "des femmes pour la paix" se formera mercredi devant les remparts du port pittoresque d'Essaouira, qui cultive une tradition de dialogue entre cultures musulmane et juive. "Je suis heureuse d'être parmi des femmes de différentes cultures et religions dans une ville connue pour sa tolérance et ses valeurs de coexistence", s'est félicitée Shirin Ebadi, avocate iranienne nobélisée en 2003. La réunion se clôturera jeudi par "une marche pour la paix " jusqu'à l'océan Atlantique.