Diamants : le groupe De Beers "convaincu" de trouver un accord avec le Botswana

Le groupe sud-africain De Beers, géant du diamant, a assuré jeudi avoir confiance en la conclusion d'un accord "gagnant-gagnant" avec le Botswana qui s'estime lésé dans leur partenariat et a récemment menacé de rompre les liens.

AFRICA RADIO

23 février 2023 à 17h36 par AFP

Le pays d'Afrique australe est le premier producteur de diamants du continent. Le président botswanais, Mokgweetsi Masisi, a déclaré la semaine dernière que son pays avait reçu "moins que ce qu'(il) devrait recevoir" dans le cadre d'un accord datant de 2011 et en cours de renégociation. "Nous sommes convaincus que les négociations aboutiront à un résultat gagnant-gagnant", a affirmé lors d'une conférence de presse le vice-président exécutif du groupe De Beers, Paul Rowley, lors d'une présentation des résultats financiers 2022 de son entreprise. Selon les termes négociés par les deux parties en 2011, la compagnie minière recevait 90% des diamants bruts produits tandis que le Botswana en recevait 10%. En 2020, la part du Botswana a été portée à 25%. L'accord, prolongé exceptionnellement en raison de la pandémie de Covid, prend fin le 30 juin 2023. "Si nous ne parvenons pas à une situation gagnant-gagnant, chaque partie devra faire ses bagages et rentrer chez soi", a menacé M. Masisi lors d'un rassemblement de son parti au pouvoir (BDP, Parti démocratique du Botswana).