Explosion meurtrière au Ghana : une compagnie accepte de payer 6 millions de dollars

AFRICA RADIO

8 février 2022 à 19h36 par AFP

Une société d'explosifs ghanéenne mise en cause après l'explosion d'un camion ayant fait 13 morts en janvier a accepté de verser l'équivalent de 6 millions de dollars des Etats-Unis, dont 1 million d'amende, a-t-on indiqué mardi de source officielle à Accra.

La désintégration de ce camion bourré d'explosifs qui avait pris feu le 20 janvier après une collision avec une moto et un autre véhicule, selon les premiers éléments de l'enquête, a creusé un énorme cratère au milieu de la route dans le village d'Apiate, à 300 km au nord de la capitale. Sept cents résidents locaux ont dû être déplacés, selon l'organisation nationale de gestion des catastrophes. Dans un communiqué, le ministre des Ressources naturelles, Samuel Jinapor, a accusé Maxam Ghana, la compagnie ayant fabriqué les explosifs, d'avoir violé les lois du pays relatives au transport de matières dangereuses. "Au vu de la nature de toutes les circonstances ayant mené à cet accident tragique, j'ai imposé à Maxam une amende administrative en cédis (la monnaie nationale, NDLR) équivalent à 1 million de dollars des Etats-Unis", ajoute le communiqué. Le texte ajoute qu'après négociations, Maxam a accepté de payer 5 millions de dollars supplémentaires. Dans un communiqué, Maxam Ghana, qui a été fermée depuis le drame en attendant les développements de l'enquête, a confirmé avoir accepté de régler ce montant, afin de garantir la continuité de son activité, de fournir ses clients et de protéger ses employés, mais à nié avoir enfreint la loi.