Forum Investir en Afrique 2024

France: le chanteur marocain Saad Lamjarred renvoyé aux assises pour un viol à Saint-Tropez

Le chanteur star marocain Saad Lamjarred, qui comparaît cette semaine à Paris pour viol aggravé, est également renvoyé pour un viol en 2018 à Saint-Tropez, dans le sud-est de la France, selon une décision dont l'AFP a eu connaissance mercredi.

AFRICA RADIO

22 février 2023 à 19h36 par AFP

Saad Lamjarred, 37 ans, est jugé depuis lundi devant la cour d'assises de Paris, accusé d'avoir violé et frappé dans une chambre d'hôtel une jeune femme qu'il avait rencontrée en boîte de nuit, en marge d'un concert prévu dans la capitale française en 2016. Il conteste les faits. Le chanteur, adulé au Maroc et connu dans tout le monde arabe, a aussi été accusé de viols à New York et Casablanca. Dans l'affaire de Saint-Tropez, il a été renvoyé devant les assises pour viol, selon un arrêt de la cour d'appel d'Aix-en-Provence datant de novembre 2021 que l'avocat général Jean-Christophe Muller - qui représente l'accusation à Paris - a fait verser aux débats mardi soir. La date du procès n'est pas encore connue. Quand le document a été distribué à l'audience, l'un des avocats de Saad Lamjarred l'a jeté au sol, furibond. Cet arrêt est effectivement très embarrassant pour le chanteur, tant les faits reprochés ressemblent à ceux jugés à Paris. Dans l'affaire de Saint-Tropez, la plaignante avait déclaré aux enquêteurs avoir rencontré Saad Lamjarred dans une célèbre boîte de nuit. Elle l'avait plus tard suivi à son hôtel, seulement dans l'intention d'y boire un verre, selon elle. Quand Saad Lamjarred a essayé de l'embrasser et qu'elle a refusé, "son visage a changé", avait-elle déclaré aux enquêteurs. Il l'aurait alors brutalement poussée sur le lit et se serait couché sur elle en lui maintenant les poignets, l'aurait déshabillée et lui aurait imposé un rapport sexuel. Elle, "tétanisée", s'était sentie "incapable de lui résister physiquement". Elle avait appelé une amie pour lui demander de venir la chercher. Cette amie l'avait retrouvée "choquée", le "regard vide", et un employé de l'hôtel avait décrit une femme "anéantie", qui "tremble et sanglote". Saad Lamjarred a lui affirmé que ce rapport sexuel était consenti, et que la jeune femme avait "beaucoup" apprécié. Dans le téléphone du chanteur, les enquêteurs avaient trouvé un message d'une autre jeune femme parlant de violences. Entendue, elle avait elle aussi dénoncé des faits de viol dans des circonstances similaires.