Golfe de Guinée: un Nigérian, pirate présumé inculpé au Danemark

AFRICA RADIO

9 mai 2022 à 15h21 par AFP

Un Nigérian, pirate présumé, arrêté par la marine danoise en novembre après une fusillade au large du Nigeria, a été inculpé au Danemark pour mise en danger de la vie de soldats danois, a annoncé lundi le parquet.

"Nous avons procédé à une évaluation approfondie des éléments de l'enquête et, sur cette base, nous pensons qu'il y a lieu d'inculper cet homme de 39 ans pour (...) avoir mis en danger la vie et l'intégrité physique de soldats danois", a expliqué le procureur chargé du dossier, Per Fiig. Le Nigérian, qui avait perdu une jambe lors des échanges de tirs avec les soldats de la marine danoise, risque huit ans de prison. Fin novembre, quatre pirates présumés avaient au total été arrêtés lors de cet accrochage, intervenu lors d'une mission antipiraterie d'une frégate danoise dans les eaux internationales du golfe de Guinée. L'homme inculpé lundi, grièvement blessé lors du combat, avait dû être amputé avant d'être rapatrié au Danemark début janvier. Un temps poursuivis, les trois autres hommes, restés eux à bord de la frégate, avaient été relâchés, les modalités de leur éventuel transfert vers le Danemark constituant un imbroglio juridique. Le pays scandinave n'a jamais transféré de pirates sur son sol et ne possède pas d'accord d'extradition avec les pays voisins des faits. Lors de l'incident en novembre, quatre autres pirates présumés avaient été tués et un neuvième serait passé par-dessus bord, selon les autorités danoises. Point noir des armateurs, le golfe de Guinée, qui s'étend sur 5.700 km du Sénégal à l'Angola, a enregistré 52 attaques de piratesen 2021, contre 115 pour l'année précédente, selon le Maritime Information Cooperation & Awareness Center. D'après cette analyse, ce recul drastique s'explique par les actions contre l'insécurité maritime dans la zone. La frégate danoise Esbern Snare avait écourté sa mission d'un mois en février pour rentrer en Europe s'ajouter aux forces mises à la disposition de l'Otan par Copenhague du fait des tensions avec la Russie.