Le pape exprime son "grand regret" de ne pouvoir partir en Afrique

AFRICA RADIO

2 juillet 2022 à 10h21 par AFP

Le pape François a exprimé son "grand regret" de ne pouvoir entreprendre ce samedi son voyage initialement prévu en République Démocratique du Congo et au Soudan du Sud, reporté en juin sine die en raison de douleurs au genou.

"Le Seigneur sait combien mon regret est grand d'avoir été contraint de reporter cette visite tant désirée et attendue", affirme le pape dans un message vidéo diffusé samedi par le Vatican. "Mais ne perdons pas confiance et espérons nous retrouver au plus vite, dès que possible". Il enchaîne avec des mots pour chacun des deux pays où il devait se rendre: "Je pense à la République Démocratique du Congo, à l'exploitation, à la violence et à l'insécurité qu'elle endure, particulièrement dans l'Est du pays, où les affrontements armés se poursuivent, causant des souffrances innombrables et dramatiques, exacerbées par l'indifférence et la complaisance de beaucoup". "Et je pense au Soudan du Sud, au cri de paix de son peuple qui, épuisé par la violence et la pauvreté, attend des faits concrets du processus de réconciliation nationale auquel je souhaite contribuer". "Chers amis congolais et sud-soudanais, les mots en ce moment ne suffisent pas à vous transmettre la proximité que je voudrais vous exprimer et l'affection que je ressens pour vous", dit-il encore. Le 10 juin, le Vatican avait annoncé le report de ce voyage, ravivant les inquiétudes sur l'état de santé du pape. Début avril, lors d'un voyage de deux jours à Malte, il était apparu diminué par ses problèmes d'articulations et avait dû utiliser une plate-forme élévatrice pour monter et descendre de son avion. Et en mai, le Liban avait déjà annoncé le report de la visite du pape prévue en juin, en invoquant "des raisons de santé". Mais c'est la première fois que le Vatican annonce le report d'un voyage à l'étranger pour de telles raisons. Le pape a cependant confirmé en juin qu'il se rendrait bien au Canada du 24 au 30 juillet. Souffrant de fortes douleurs au genou droit, le pape argentin, qui apparaît depuis début mai en fauteuil roulant, a annoncé subir des infiltrations, des injections d'anti-inflammatoires à base de corticoïdes. Le souverain pontife souffre aussi de douleurs à la hanche qui le font boiter et a subi en juillet 2021 une délicate opération au colon.