Mali: la junte "otage" des mercenaires du groupe russe Wagner, selon Paris

AFRICA RADIO

30 mars 2022 à 19h21 par AFP

La junte au pouvoir à Bamako est devenue "otage" des mercenaires de la société russe Wagner qui se livrent à "exactions" et "prédation" des ressources du pays, a affirmé mercredi soir le chef de la diplomatie française.

"Tous les éléments que nous avons montrent que la présence de Wagner au Mali, c'est des exactions et la limitation des libertés publiques", a déclaré Jean-Yves Le Drian sur la chaîne d'information France 24. "C'est un nouvel autoritarisme qui fait que la junte au pouvoir est prise un peu en otage aussi sur ces points-là par la force Wagner", a-t-il ajouté. "Wagner, qui était réputé devoir être une force de libération, c'est une force d'exaction et de prédation", a poursuivi le ministre français des Affaires étrangères. Réputés proches de Vladimir Poutine, le groupe Wagner et ses paramilitaires sont soupçonnés d'exactions au Mali, en Libye ou encore en Syrie. La France et les Occidentaux dénoncent l'appel fait, selon eux, par les autorités maliennes au groupe de sécurité privée russe Wagner, aux agissements controversés. Les autorités maliennes assurent ne pas recourir à des mercenaires et parlent de coopération d'Etat à Etat avec la Russie. La junte malienne a suspendu le 17 mars la diffusion de RFI et France 24 après la publication par ces médias français d'informations selon lesquelles l'armée malienne était impliquée dans des exactions contre des civils.