Dépêches AFP

A Dakar, Justin Trudeau exhorte les étudiants à être "audacieux" et "ambitieux"

13 février 2020 à 14h12 Par AFP
Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a exhorté jeudi à Dakar les jeunes Sénégalais à "faire preuve d'audace et d'ambition", lors d'une discussion avec des centaines d'étudiants de la plus grande université du pays. "L'avenir appartient à ceux qui savent innover, faire preuve d'audace et d'ambition", a assuré M. Trudeau dans un amphithéâtre bondé de l'Université Cheikh Anta Diop, où il a répondu aux questions en français et en anglais, pendant deux heures et en toute décontraction.A côté des défis du monde actuel, il y a "les opportunités que procure cette époque nouvelle (à travers) les nouvelles technologies. Votre génération branchée s'affirme comme un moteur de croissance", a dit M. Trudeau, en bras de chemise après avoir rapidement tombé la veste.Justin Trudeau, arrivé mardi soir au Sénégal, où il notamment visité la Maison des esclaves sur l'île de Gorée, au large de Dakar, et rencontré le président Macky Sall, a aussi incité les autorités à favoriser l'accès à l'éducation pour tous. Le pays s'est fixé pour objectif "l'émergence", mais enseignants et étudiants y dénoncent régulièrement le manque de moyens du secteur éducatif.Il a appelé les dirigeants à travers le monde à donner à leur jeunesse "les outils nécessaires pour occuper les emplois de demain. L'éducation doit être un droit pour tous et non un privilège pour quelques-uns".Il a souligné que l'emploi était en pleine mutation, y compris au Canada. "La robotique, la mondialisation, l'intelligence artificielle changent la composition du travail. L'important est qu'on comprenne les défis d'aujourd'hui, la recherche de travail, mais aussi de quoi sera fait ce marché demain", a dit M. Trudeau.Le Premier ministre canadien, à la tête d'un gouvernement libéral minoritaire, a également insisté sur l'esprit d'entreprise. Il a appelé la jeunesse à "préparer ces opportunités avec des emplois que vous allez créer par l'entrepreneuriat. Il faut miser sur l'entrepreneuriat personnel".M. Trudeau, confronté au Canada à une mobilisation d'autochtones et d'écologistes contre un projet de gazoduc dans l'ouest du pays, a également abordé à Dakar les questions environnementales."La plus grande menace à laquelle nous faisons face, ce sont les changements climatiques", a-t-il dit. Il a qualifié d'"injustice profonde" le fait que "ceux qui ont contribué le moins vont être ceux qui seront touchés le plus" par le changement climatique, citant notamment les pays africains et "les autochtones inuit du Canada".Dénonçant le protectionnisme et le repli sur soi, il a enfin estimé que "les communautés qui vont réussir demain sont celles qui s'ouvrent à l'autre".M. Trudeau avait assisté plus tôt dans la journée à une démonstration d'exercices de maintien de la paix par des femmes Casques bleus dans un camp militaire de Dakar. Il devait quitter le Sénégal dans l'après-midi.