Bond des cas de coronavirus dans le nord du Nigeria

Par AFP

AFRICA RADIO

Les cas confirmés de coronavirus ont récemment bondi dans l'Etat de Kano, dans le nord du Nigeria, en dépit d'une intensification des mesures restrictives qui y ont été prises à la suite de "morts mystérieuses", selon des chiffres officiels.

Le nombre de cas confirmés est passé de 77 en début de semaine à 219 vendredi dans cet Etat où se trouve Kano, la plus grande ville du Nord. Le nombre de morts du coronavirus reste de trois dans l'ensemble de l'Etat de Kano.Cette forte augmentation survient après la mise en place lundi par le gouvernement de mesures restrictives, dont un confinement de deux semaines dans l'ensemble de l'Etat à la suite d'une série de "morts mystérieuses" dues à d'autres maladies que le coronavirus, selon les autorités locales.En annonçant ces mesures, le président Muhammadu Buhari a promis "toutes les ressources humaines, matérielles et techniques nécessaires".Nasiru Sani Gwarzo, chef de l'équipe présidentielle chargée de la lutte contre le Covid-19, a déclaré à l'AFP qu'il semblerait que l'Etat de Kano en soit arrivé "au seuil de la transmission communautaire" du virus.Mais il a reconnu qu'en raison de la crise liée au coronavirus, l'augmentation des décès était également dû à des coupes dans les services médicaux nécessaires pour la prise en charge d'autres maladies. Il a parlé de "victimes colatérales".Des médecins à Kano ont rapporté qu'en raison de l'épidémie, les hôpitaux renvoyaient chez eux des malades non atteints du virus et que se fournir en médicaments essentiels devenait difficile.De plus, il n'existe à Kano qu'un seul laboratoire médical et seuls 88 tests sont effectués quotidiennement dans un Etat de 13 millions d'habitants, selon M. Gwarzo. Un second laboratoire doit ouvrir la semaine prochaine, ce qui portera la capacité quotidienne de tests à 300, a-t-il ajouté, en affirmant en outre que le nombre de centres de dépistage allait augmenter.Si les mesures de restriction contre le coronavirus s'intensifient dans l'Etat de Kano, elles sont sur le point de s'assouplir à partir de lundi à Lagos, plus grande ville du pays, ainsi que dans la capitale Abuja, toutes deux confinées.Le confinement consttitue un immense défi économique et social dans le pays le plus peuplé d'Afrique où la moitié des 200 millions d'habitants vit dans une extrême pauvreté.1.932 cas y ont été officiellement confirmés, dont 58 mortels, la mégalopole Lagos étant la plus touchée.Le dépistage est très limité, 16.000 tests ayant à ce jour été effectués.