Congo : Des ONG dénoncent l'arrestation d'une défenseur des droits humains

Par Stéphanie Hartmann

Au Congo, l'Observatoire congolais des droits de l'Homme dénonce dans un communiqué l'arrestation et la détention d'Alexandre Ibacka Dzabana, âgé de 77 ans.

Alexandre Ibacka Dzabana est un des coordonnateurs de la Plateforme congolaise des ONG des droits humains et de la démocratie, membre des mouvements M22 et Tournons la Page. Il a été enlevé chez lui tôt jeudi matin à Brazzaville par des hommes en civils puis conduit dans un lieu inconnu.

Ses avocats ont fini par l'identifier au Centre d'intelligence et de documentation, ancienne direction de surveillance du territoire, mais n'ont pas pu le rencontrer.

Selon Thierry Moungala, ministre de la Communication, cité par nos confrères de RFI, il s'agit d'une interpellation. Les services de renseignements auraient recueilli des éléments tendant à prouver qu'Alexandre Ibacka Dzabana aurait pris intelligence avec des étrangers pour destabiliser le processus électorale. Les Congolais sont appelés aux urnes le 21 mars prochain pour l'éleciton présidentielle. 

Pour Trésor Nzila, directeur exécutif de l'Observatoire Congolais des Droits de l'Homme, les méthodes de la DST ne respecte pas la loi.