Electricité bientôt rétablie dans un Etat du Sud du Nigeria après deux semaines de protestation

Par AFP

AFRICA RADIO

Les manifestants contre le manque d'énergie ont quitté mercredi les bureaux de la compagnie locale d'électricité de l'Etat de Bayelsa, dans le sud du Nigeria, qu'ils occupaient depuis une vingtaine de jours, après avoir obtenu gain de cause pour un rapide retour du courant électrique.

"Les jeunes de la communauté locale Ijaw (IYC) - à l'origine du mouvement - ont quitté les locaux, et nous travaillons à restaurer l'électricité immédiatement", a rapporté à l'AFP John Onyi, manager pour la compagnie de distribution locale Port Harcourt Electricity Distribution Company (PHEDC). Le rétablissement des lignes, coupées depuis le 23 décembre dernier dans l'Etat pétrolier de Bayelsa (2,3 millions d'habitants) et dans certaines région de l'Etat voisin de Rivers, pourrait prendre 48 heures pour être effectif, a-t-il indiqué. "Nous avons suspendu notre protestation, car le gouvernement de l'Etat de Bayelsa s'est engagé à faire pression sur PHEDC pour qu'ils restaurent l'électricité, a confirmé Kenedy Olorogun, l'un des leaders du groupe de des IYC, à l'origine du blocage. Yenagoa est plongée dans le noir depuis 17 jours, et ses habitants dépendent exclusivement de leur générateur à diesel, attendant parfois des heures aux stations d'essence pour remplir leur jerricanes.Premier producteur de pétrole en Afrique avec près de 2 millions de barils exportés chaque jour, le Nigeria souffre d'un très grave déficit en énergie qui plombe son économie et les investissements.Le pays de près de 200 millions d'habitants a une consommation énergétique parmi les plus faibles au monde, avec une capacité de producteur oscillant de 3.500 à 4.000 MW, selon le principal fournisseur d'électricité, la Nigeria electrity system operator.