Ethiopie: la France "extrêmement préoccupée" par la situation au Tigré

Par AFP

AFRICA RADIO

La France s'est dite "extrêmement préoccupée" vendredi par la situation humanitaire dans la région du Tigré en Ethiopie, où le gouvernement a lancé en novembre une opération militaire, et par des "allégations répétées et concordantes de violations graves des droits de l'Homme".

"Elle réitère son appel pour que le gouvernement éthiopien facilite l'accès des Nations unies et des organisations humanitaires à la région, y compris aux camps de réfugiés de Hitsats et Shimelba", a déclaré la porte-parole du ministère français des Affaires étrangères.Le Premier ministre Abiy Ahmed, Prix Nobel de la Paix 2019, a lancé le 4 novembre une offensive contre les autorités régionales dissidentes du Tigré, avec qui les tensions étaient croissantes depuis des mois.Plus de deux millions de personnes ont été déplacées à l'intérieur du pays. Et bien que les populations aient un besoin urgent d'aide, l'accès à la région reste limité.Les Nations unies ont déclaré jeudi avoir reçu des rapports "troublants" de violences sexuelles et d'abus dans la région. Des bilans d'ONG font aussi état de "plusieurs milliers de morts" dans les combats."La France invite les autorités éthiopiennes à faciliter les enquêtes indépendantes et à engager les procédures judiciaires qu'elles ont annoncées", a poursuivi le Quai d'Orsay.Paris est également préoccupée par "les tensions sur la frontière entre l'Éthiopie et le Soudan" et appelle les deux pays voisins "à éviter toute escalade militaire".