JDA du Mardi 27 Mars 2012

Par La rédaction

Afrique : Le SENEGAL offre une leçon de démocratie aux putschistes maliens ! Le Sénégal est-il mieux immunisé contre la régression autocratique ? Macky SALL sera-t-il l'incarnation du changement ?Le Sénégal met fin à la présidence d'Abdoulaye Wade par les urnes, le nouveau chef de l'Etat s'appelle Macky Sall. Pendant ce temps, au Mali, des soldats mutins renversent le président Amadou Toumani Touré, alors que des rebelles menacent dans le nord. Alternance démocratique d'un côté, putsch de l'autre: contraste dans ces deux pays d'Afrique de l'Ouest...Le Sénégal offre une leçon de démocratie aux putschistes maliens.POUR EN PARLER :_ Vincent HUGEUX, Grand reporter au service du Monde de l'Express depuis 1990. Il anime le blog « *l'Afrique en face » sur le site web de l'Express. Il vient de publier « L'Afrique : le mirage démocratique », CNRS Editions, Paris 2012, ( http:/blogs.lexpres.fr/afrique-en-face/)_ Youssef Aït AKDIM, journaliste, rédaction JEUNE AFRIQUE, par CODEC_ Hamedy DIARRA, coordinateur du Front Uni pour la sauvegarde de la Démocratie et la République au Mali _ Mariam THIAM, présidente du FNC (Mali), a vécu au Sénégal, intervient en tant que malienne_ -Le Sénégal vient d'étonner plus d'uns, avec ce résultat éclatant de la présidentielle : peut-on dire qu'en Afrique, nous sommes devant un mirage démocratique ? (titre de votre essai : « Afrique : le mirage démocratique »)_ -SENEGAL- MALI : comment expliquer le fait que ces deux pays suivent des voies totalement opposées ? Démocratie d'un côté, coup d'Etat de l'autre ?_ -Avec le succès de la présidentielle au Sénégal, peut-on affirmer que « la démocratie » avance sur le Continent africain ?_ -Entre le Sénégal et le Mali, à quelques jours d'intervalle, un coup d'Etat et une brillante élection. Qu'est-ce qui opposent fondamentalement ces deux pays ?_ -Avec l'arrivée de MACKY SALL au pouvoir, est-ce le temps où les fils « tuent » les pères en politique ? Qu'est-ce que le Sénégal va y gagner, en comparaison avec les années Wade ?_ -Macky SALL gérera-t-il au mieux ses alliances �??'hétéroclites'' du « BENNO », de « M23 », de « Y'EN A MARRE », coalition aux intérêts divergents ?_ -Le coup d'Etat ou la guerre reste-t-il le moyen facile et privilégié pour accéder au pouvoir particulièrement en Afrique ?_ -Qu'en est-il du tripatouillage de la constitution, avec l'arrivée en force de l'élection présidentielle à un tour sur le Continent ?_ -Abdoulaye WADE a tout fait pour « léguer » le Sénégal à son fils KARIM. Il n'a pas réussi. Bien d'autres avant lui l'ont fait. Pourquoi cette « dérive dynastique » est-elle si forte en Afrique ?_ -Macky SALL aura-t-il le « courage » d'auditer la gestion de WADE (et KARIM), tout en sachant qu'il a participé à cette gestion en qualité de 1er Ministre ?_ -Y aurait-il la malédiction de l'opposant historique en Afrique ?_ -Faut-il croire à ce que disent les mamans en Afrique : « la politique, c'est le mensonge ? »_ -Les putschs ont-ils encore une longue vie en Afrique ?_ - Le Sénégal est-il une « particularité démocratique en Afrique » ?