Kinshasa restreint les visas pour les Français et les Belges au nom de la réciprocité

Par AFP

AFRICA RADIO

Kinshasa a demandé à ses ambassades de n'accorder que des visas humanitaires ou pour des raisons de santé aux Belges et Français qui souhaitent se rendre en République démocratique Congo, au nom de la réciprocité, selon un message parvenu à l'AFP jeudi.

"Il est constaté de manière sans équivoque que les ambassades de Belgique et de France n'accordent plus que des visas humanitaires ou pour soins médicaux aux ressortissants congolais deuis la fermeture de la maison Schengen", écrit Emmanuel Ilunga, ministre en charge des Congolais de l'étranger."Il est demandé à toutes nos représentations diplomatiques d'appliquer les mêmes dispositions par principe de réciprocité", ajoute-t-il.Sorte de consulat européen géré par la Belgique, la Maison Schengen a été fermée au début de l'année à la demande des autorités congolaises. Cette structure traitait les demandes de visas pour 18 pays europénes.La fermeture de la maison Schengen était l'une des mesures annoncées par Kinshasa après les critiques de Bruxelles envers le régime du président Kabila.Mi-juillet lors de la célébration de la fête nationale française, l'ambassadeur de France en RDC avait exhorté les autorités à "renouer le dialogue" avec leurs partenaires, notamment sur la question de la réouverture de la maison Schengen."Les canaux de communication entre la Belgique et le RDC restent grand ouverts et un dialogue est en cours. La Belgique espère qu'il permettra d'aboutir à des pistes de solution aux problèmes posés par la cessation des activités de la maison Schengen, par la fermeture des consulats généraux de Lubumbashi et d'Anvers, la réduction des fréquences de Brussels Airlines", avait déclaré le chargé d'affaires de Bruxelles à Kinshasa lors de la célébration de la fête nationale belge une semaine plus tard.