La famine en Somalie menace de s'étendre

1er août 2011 à 20h08 par La rédaction

NEW YORK (Nations unies) (AFP) - (AFP)

La famine dans la Corne de l'Afrique, qui a déjà tué des dizaines de milliers de personnes, pourrait bientôt "s'étendre" à six nouvelles régions de Somalie, a mis en garde lundi la chef des opérations humanitaires de l'ONU, Valerie Amos.

Un milliard de dollars ont déjà été promis par la communauté internationale pour répondre au problème mais les Nations unis ont un "besoin urgent de 1,4 milliard de dollars supplémentaires pour sauver des vies", a ajouté Mme Amos, lors d'une conférence de presse.

La famine a été déclarée dans deux régions de Somalie le mois dernier."Si nous ne sommes pas capables de la contrôler maintenant, elle pourrait s'étendre à cinq ou six autres régions en Somalie", a-t-elle dit, appelant à une "solution de grande envergure".

"Des dizaines de milliers de Somaliens ont déjà été tués (par la famine) et des centaines des milliers sont menacés, avec des conséquences pour la région toute entière", a-t-elle dit.

Mme Amos a expliqué qu'en raison des longues distances, des personnes souffrant de faim, "en particulier des enfants, meurent alors même qu'elles marchent pour trouver de la nourriture".

"Si nous pouvons empêcher (ces personnes) de marcher sur ces longues distances, nous éviterons un grand nombre de morts", a-t-elle assuré.

De nombreux petits exploitants agricoles sont également dans un situation désespérée en raison de la sécheresse, la pire depuis 60 ans, a-t-elle dit.

L'ONU est dans l'incapacité de fournir un décompte précis du nombre de morts causés par la famine en raison de la difficulté à faire remonter les informations dans certaines régions reculées de la Somalie, dont plusieurs sont sous le contrôle des insurgés islamistes.

Près de 3,7 millions de personnes en Somalie, 4,5 en Ethiopie, 3,7 au Kenya et des centaines de milliers à Djibouti, pour un total de 12,4 millions, ont besoin d'aide, a dit Mme Amos.