La Tanzanie est en deuil : Deuil national après l'annonce de la mort du président John Magufuli

Par Nadir Djennad

AFRICA RADIO

Il est décédé hier à l'âge de 61 ans, c'est ce qu'a annoncé la vice-présidente Samia Suluhu Hassan, à la télévision nationale. Selon la vice-présidente, John Magufuli est décédé de problèmes cardiaques.

Elle a annoncé que des obsèques nationales seraient organisées sous peu. John Magufuli était le cinquième président de la Tanzanie depuis son indépendance en 1961. John Magufuli, 61 ans, était apparu pour la dernière fois en public il y a plus de deux semaines, le 27 février, et des rumeurs persistantes circulaient sur son état de santé. John Magufuli, surnommé le "Bulldozer", était arrivé au pouvoir en 2015 en promettant de lutter contre la corruption endémique qui exaspère la population. Il a mené de grands projets d'infrastructures, d'électrification des campagnes, renégocié favorablement des contrats miniers et étendu l'éducation gratuite. Son premier mandat fut aussi marqué selon de nombreuses organisations des droits humains par une dérive autoritaire, des attaques répétées contre l'opposition et le recul des libertés fondamentales. Sa réélection en octobre avec 84,39% des voix avait été dénoncée par l'opposition comme une "imposture totale".

Depuis un an, John Magufuli avait constamment minimisé l'impact du coronavirus. Ce fervent catholique avait affirmé que son pays en était "libéré" grâce aux prières. Mais cette posture est devenue difficile à tenir lorsqu'en février la Tanzanie a connu une vague de décès, officiellement attribués à des pneumonies. Selon l'un des leaders de l'opposition, Tindu Lissu, le président tanzanien est bien mort de la covid-19.

( Avec AFP )