Le Ghana annonce des mesures de confinement dans deux régions clés

28 mars 2020 à 8h36 par AFP

AFRICA RADIO

Le Ghana a annoncé samedi la mise en place prochaine de mesures de confinement dans deux régions clés pour une durée de deux semaines en vue de tenter de freiner la propagation du coronavirus.

Cette décision a été prise alors que les autorités ont fait état de 137 cas de personnes contaminées et 4 décès, tandis que 1.030 personnes ont été placées en quarantaine.Dans une émission télévisée diffusée vendredi soir, le président Nana Akufo-Ado a annoncé la mise en place à partir de ce lundi "de restrictions à la circulation des personnes habitant dans la zone métropolitaine du Grand Accra ainsi que dans la zone métropolitaine du Grand Kumasi et dans des districts contigus pendant deux semaines".Le chef de l'Etat a ajouté que ces mesures qui pourront être réévaluées "nous donneront l'occasion de tenter de freiner la propagation du virus et d'intensifier efficacement le traçage des personnes ayant été en contact avec des personnes infectées, de les tester pour le virus et, si nécessaire, de les placer en quarantaine et de les isoler pour traitement si il s'avère qu'elles sont contaminées". Il a souligné que les habitants de ces deux régions ne seraient autorisés à sortir de chez eux que pour acheter des produits de première nécessité comme de la nourriture, de l'eau et des médicaments ainsi que pour effectuer des transactions bancaires et utiliser des toilettes publiques."Il n'y aura pendant cette période aucun mouvement interurbain de véhicules et d'aéronefs à des fins privées ou commerciales" dans ces régions "à l'exception des véhicules et aéronefs fournissant des services essentiels et ceux transportant des marchandises", a-t-il déclaré."En tout état de cause, seules les personnes impliquées dans la chaîne alimentaire pourront travailler sur les marchés pendant cette période", a-t-il ajouté.Le président du Ghana a également annoncé d'autres mesures comme la baisses d'impôts, une réduction des intérêts bancaires ainsi que des prêts aux entreprises pour amortir les impacts des restrictions. Il a également fait don de trois mois de son salaire annuel à un fonds spécial. Le Ghana a déjà introduit une série de mesures concernant notamment la fermeture des écoles, l'interdiction de voyager, la suspension des événements publics et l'interdiction des grands rassemblements pour endiguer la propagation de la pandémie mondiale. De nombreux pays africains ont imposé des restrictions d'entrée sur leur territoire au moment où le continent tente de freiner la propagation du virus.