Libye: les pays du Benelux reconnaissent le CNT

Par La rédaction

BRUXELLES (AFP) - (AFP)

Les pays du Benelux (Belgique, Luxembourg et Pays-Bas) reconnaissent le Conseil national de transition (CNT) comme "représentant légitime du peuple libyen" a déclaré mercredi le chef de la diplomatie belge Steven Vanackere.

"Nous reconnaissons le CNT comme représentant légitime du peuple libyen pendant la période de transition", a-t-il dit à la presse alors qu'il attendait de recevoir à son ministère à Bruxelles une délégation du CNT, en compagnie de ses homologues luxembourgeois et néerlandais Jean Asselborn et Uri Rosenthal.

"C'est une position commune des trois pays", a confirmé M. Asselborn, alors que la rencontre avec une délégation à haut niveau du CNT, dirigée par son numéro deux Mahmoud Jibril, allait commencer.

Les représentants de la rébellion libyenne basée à Benghazi (est de la Libye) venaient d'être reçus pour la première fois au siège bruxellois de l'Alliance atlantique par les ambassadeurs des 28 pays de l'Otan, qui intervient depuis le 31 mars en Libye, et par son secrétaire général Anders Fogh Rasmussen.

Côté UE, les délégués de la rebellion libyenne basée à Benghazi (est libyen) devaient avoir un entretien mercredi après-midi avec le président de la Commission européenne José Manuel Barroso ainsi qu'avec le secrétaire général exécutif du Service d'action extérieure de l'UE, Pierre Vimont, en l'absence de Catherine Ashton, la diplomate en chef de l'UE.

Jeudi, les délégués du CNT doivent rencontrer le président de l'UE, Herman Van Rompuy.

Après la France, qui avait ouvert le bal en mars, de nombreux pays de l'Otan et/ou de l'UE --l'Allemagne, les Etats-Unis, l'Italie et la Grande-Bretagne notamment-- ont reconnu le CNT comme légitime représentant du peuple libyen, la Pologne et la Turquie ayant été les derniers en date à le faire la semaine précédente.