Libye: les rebelles se sont retirés des environs d'Al-Assabaa

Par La rédaction

GOUALICH (Libye) (AFP) - (AFP)

 Le gros des forces rebelles libyennes s'est retiré des environs d'Al-Assabaa, ville stratégique située à 80 km au sud de Tripoli dans laquelle les troupes de Mouammar Kadhafi se sont repliées la veille, ont déclaré des insurgés à une correspondante de l'AFP.

Les rebelles avaient repoussé à l'issue d'intenses combats mercredi une contre-offensive du régime dans l'ouest de la Libye, pourchassant ses troupes jusqu'aux portes d'Al-Assabaa.

"Hier, nous sommes arrivés à six kilomètres d'Al-Assabaa, la plupart d'entre nous sont revenus.Seuls quelques-uns sont restés", à environ dix kilomètres de cette cité, a dit à l'AFP le commandant d'un groupe d'insurgés, Abdel-Majid Salem, à Goualich, un hameau tombé il y a plus d'une semaine aux mains de la rébellion et se trouvant 17 km plus au sud.

"Hier, le poste de contrôle Goualich a été attaqué et les soldats de Kadhafi sont arrivés jusqu'à ce poste.Ils ont également pris d'autres positions", a poursuivi ce commandant : "nous les avons repoussés jusqu'à Al-Assabaa et nous sommes revenus pour sécuriser cette zone (de Goualich)".

"Le dernier poste de contrôle du front a été avancé de six kilomètres sur la route vers Al-Assabaa", a-t-il conclu.

Parvenus sur les collines surplombant Al-Assabaa, des centaines de rebelles avaient pilonné mercredi soir la ville tenue par les troupes de Mouammar Kadhafi, selon un journaliste de l'AFP sur place.

Au moins huit rebelles ont été tués et une trentaine blessés dans ces combats, ont dit des médecins de l'hôpital de Zenten, centre névralgique des rebelles du Djebel Nefoussa, au sud de Tripoli.

 Al-Assabaa est la dernière ville avant Gharyane, verrou stratégique en direction de la capitale libyenne, bastion du régime du colonel Kadhafi.

Sur le front oriental, au moins deux roquettes sont tombées mercredi sur Ajdabiya, une cité elle aussi stratégique, occupée par la rébellion, blessant quatre civils et provoquant d'importants dégâts matériels, ont déclaré des témoins.

Ajdabiya, carrefour routier à 160 km au sud de Benghazi, la "capitale" rebelle, dans l'Est, est sous le contrôle de l'insurrection depuis mai.Mais des combats les opposent régulièrement aux forces gouvernementales, qui tiennent le site pétrolier de Brega 80 km plus à l'ouest.