Soudan: l'ONU autorisée à accéder au Kordofan-Sud

19 août 2011 à 21h09 par La rédaction

NEW YORK (Nations unies) (AFP) - (AFP)

Le Soudan a autorisé l'ONU à accéder au Kordofan-Sud, où de violents combats opposent l'armée à des rebelles proches de l'Etat rival du Soudan du Sud, a annoncé l'ONU vendredi après plusieurs jours de pression internationale.

Un rapport du Haut-commissariat de l'ONU aux droits de l'homme, publié lundi, a dénoncé des "exécutions extrajudiciaires, des arrestations arbitraires et détentions illégales, des disparitions forcées, des attaques contre les civils, des pillages et la destruction de propriétés" au Kordofan-Sud, particulièrement dans la grande ville de Kadugli.

Des dizaines de milliers de personnes ont fui la région depuis juin.Les Etats-Unis avaient rapporté que Khartoum menaçait jusqu'à présent de tirer sur des avions de l'ONU s'ils s'approchaient de la zone.

Une mission d'évaluation des stocks de nourriture et de matériel de secours, d'une durée de quatre jours, commencera samedi à Kadugli, a expliqué à l'AFP Farhan Haq, un porte-parole de l'ONU."La mission espère conduire ses évaluations dans plusieurs lieux", a-t-il précisé.

L'équipe sera dirigée par un responsable soudanais, le commissaire du gouvernement pour l'aide humanitaire, et "plusieurs" agences de l'ONU, selon ce porte-parole.

L'ambassadeur soudanais à l'ONU, Daffa-Alla Elhag Ali Osman, a indiqué que six agences onusiennes participeraient.

L'ONU estime que les faits décrits dans le rapport de lundi pourraient constituer des crimes contre l'humanité ou des crimes de guerre.Le gouvernement soudanais a critiqué ce rapport mardi, le qualifiant de partial.