Un an après le confinement, la situation des étudiants africains en France reste difficile

Par Nadir Djennad

AFRICA RADIO

« Beaucoup d'étudiants sont repartis au pays et ne sont pas revenus »

C’était il y a un an. Face à la montée en puissance de l’épidémie de Covid-19, le président Emmanuel Macron décrétait le 16 mars 2020 la mise en place du confinement. Les étudiants étaient touchés de plein fouet par les conséquences de la crise de la Covid-19. Pour les Africains, venus poursuivre leur cursus, aux difficultés financières se sont ajoutées les contraintes administratives.

Alioune SY est professeur d'anthropologie à l'Université de Bordeaux, et directeur de l'association AQAFI, Aquitaine Afrique Initiatives. Durant le confinement, il a suivi de près la situation d'étudiants africains dans son université. Il revient sur cette période «  Cela a été beaucoup de souffrances, d'isolement, beaucoup de décrochage scolaire. Beaucoup d'étudiants sont tombés malades à cause de l'isolement dans de petites chambres universitaires. Beaucoup d'entre eux sont repartis au pays et ne sont pas revenus »Un an après le confinement, la situation des étudiants africains s'est un peu amélioré « Les étudiants ont moins faim, arrivent à mieux se nourrir mais il y a encore un problème de décrochage scolaire, beaucoup d'étudiants ont abandonnés leurs études » déclare Alioune SY.