Vingt-deux bébés gorilles baptisés dans le nord du Rwanda

Par La rédaction

AFRICA RADIO
KIGALI (AFP) - (AFP)

Vingt-deux bébés gorilles ont été baptisés samedi dans le nord du Rwanda lors d'une cérémonie haute en couleur, en présence de hauts dirigeants du pays, dont le Premier ministre Bernard Makuza.

Comme lors des précédentes éditions, cette cérémonie s'est déroulée à Kinigi, au pied du parc naturel des Volcans, sanctuaire de ces primates menacés d'extinction.

Cette célèbre chaîne de volcans à la frontière entre le Rwanda, l'Ouganda et la République démocratique du congo (RDC) abrite la moitié des 700 gorilles de montagne encore vivants au monde.

Parmi les bébés à l'honneur samedi figurent deux jumeaux mâles qui ont vu le jour en février.

Les gorilles n'étaient pas physiquement présents à cette cérémonie qui a eu lieu en dehors de leur habitat naturel.Ils étaient représentés par des enfants déguisés en gorilles.

Ouvrant la cérémonie, retransmise en direct à la radio et à la télévision nationales, le Premier ministre a donné au premier bébé le nom rwandais d'"Ijambo", qui signifie littéralement "la parole".

"Je lui donne pour nom Ijambo, car ce sont nos réalisations, nos progrès qui nous donnent droit à la parole parmi le concert de Nations", a expliqué Bernard Makuza, reprenant un leitmotiv cher au président Paul Kagame.

Ce baptême, appelé en langue rwandaise Kwita Izina ("Donner un nom") a lieu tous les ans depuis 2005 et s'inspire de la tradition rwandaise.

Jadis, la cérémonie de Kwita Izina, encore pratiquée de nos jours dans certains villages, visait à souhaiter au nouveau né la bienvenue au sein de la communauté appelée à lui garantir éducation et protection.

"Pour les gorilles au Rwanda, nous, Rwandais, sommes leurs gardiens, responsables de leur bien-être, de leur protection et de leur conservation", explique l'Agence rwandaise de développement (Rwanda development board-RDB), qui coiffe plusieurs secteurs dont celui du tourisme.

"Ainsi donc, nous invitons chaque année les voisins et amis (...) et exhortons les communautés environnantes à faire en sorte que ces trésors nationaux continuent de croître et de prospérer dans leur habitat naturel", poursuit l'agence dans une note publiée sur son site internet.

Le parc national des Volcans reste la principale attraction touristique du Rwanda.Le secteur du tourisme, dominé par les visites aux gorilles, a rapporté au Rwanda 200 millions de dollars américains en 2010 contre 67,7 millions pour l'exportation de minerais.

Le coût d'une visite, avec un guide connaissant tous les itinéraires et toutes les familles de gorilles, s'élève à 500 dollars.

Pour le RDB, l'initiative Kwita Izina a largement contribué à la croissance de la population de gorilles.Un recensement mené en mars et avril 2010 a ainsi révélé une augmentation de 26,3 % du nombre de gorilles au cours des sept dernières années.