Niger : six soldats tués dans une nouvelle attaque près du Burkina

AFRICA RADIO

26 mars 2022 à 21h06 par AFP

Six soldats nigériens ont été tués jeudi dans une attaque "terroriste" dans l'ouest du Niger, près du Burkina Faso, la deuxième en dix jours, marquant une reprise des violences dans cette région après quelques semaines de relative accalmie, à indiqué samedi le ministère de la Défense.

"Le jeudi 24 mars 2022 aux environs de 16h30 locales (15h30 GMT) une mission d'escorte des Forces armées nigériennes (FAN) est tombée dans une embuscade tendue par un groupe d'hommes armés terroristes aux alentours du village de Kolmane, dans le département de Téra", explique le ministère dans un communiqué. "Le bilan est le suivant : six militaires tués, un militaire blessé et un véhicule détruit. Côté ennemi, (le bilan est) non déterminé", poursuit le texte, indiquant que les assaillants se sont repliés en direction de la zone dite des trois frontières. Le département de Téra est situé dans cette vaste région de Tillabéri, aux confins du Burkina Faso et du Mali, théâtre depuis 2017 d'actions sanglantes de mouvements jihadistes liés à Al-Qaïda et au groupe État islamique (EI). Le 16 mars, une double attaque contre un bus et un camion avait fait 21 morts, près de la frontière du Burkina Faso. Cet incident a marqué une reprise des violences après quelques semaines "d'accalmie" comme le reconnaissait Hassoumi Massoudou, le ministre nigérien des Affaires étrangères, mi-février. Le président nigérien Mohamed Bazoum a amorcé une nouvelle approche ces derniers mois, celle du dialogue avec des chefs jihadistes afin de tenter de retrouver la paix. Mais la riposte militaire se poursuit puisque quelque 12.000 soldats nigériens combattent dans une dizaine d'opérations antijihadistes dont près de la moitié le long des plus 1.400 km de frontières avec le Mali et le Burkina Faso.