Quatre rhinos tués, des braconniers arrêtés dans le parc Kruger

AFRICA RADIO

6 juillet 2022 à 16h51 par AFP

Des braconniers soupçonnés d'être responsables de la mort de quatre rhinocéros ont été arrêtés après une traque impressionnante de chiens renifleurs, hélicoptères et rangers en 4x4 dans le parc Kruger, plus grande réserve animalière d'Afrique du Sud, a annoncé le parc mercredi.

Tout commence vendredi avec le signalement d'un touriste, qui dit avoir entendu deux coups de feu. Aussitôt l'opération est lancée. Les gardes de la réserve, depuis un hélicoptère, aperçoivent une carcasse ainsi qu'un rhinocéros blessé à ses côtés, raconte la direction des parcs nationaux dans un communiqué. Deux autres rhinos morts sont trouvés dans le coin et un deuxième hélicoptère mobilisé. Ce sont les chiens, finalement, qui "indiquent une zone précise où trois suspects sont trouvés et arrêtés", poursuit le communiqué, précisant qu'ils s'agit de Mozambicains entrés illégalement dans le pays, équipés d'un fusil de chasse de gros calibre et de munitions. Les cornes de trois rhinocéros sont retrouvées dans leurs affaires. Le rhino blessé a par la suite du être euthanasié, la gravité des blessures par balles ne permettant pas de le sauver, selon le communiqué. L'immense parc Kruger (nord-est), de la taille quasiment de la Belgique, est frontalier avec le Mozambique et le Zimbabwe. Sa richesse en animaux sauvages est l'une des principales attractions touristiques de l'Afrique du Sud. Sa population de rhinocéros a été ravagée par le braconnage. Le parc comptait l'an dernier 3.259 rhinos blancs et 268 noirs, plus rares, soit moitié moins qu'en 2013, selon l'ONG Save the Rhino. L'Afrique du Sud abrite près de 80% des rhinocéros de la planète. Ils sont chassés pour répondre à la forte demande de leurs cornes en Asie, où elles sont utilisées en médecine traditionnelle ou pour leurs prétendues vertus aphrodisiaques.