Tunisie: 163 migrants, dont des enfants, secourus en mer

AFRICA RADIO

6 février 2022 à 17h06 par AFP

La Marine tunisienne a secouru samedi 163 migrants, pour la plupart des Tunisiens, dont des femmes et des enfants, au large de Sfax (centre-est), a annoncé dimanche le ministère de la Défense.

"Dans le cadre d'une opération conjointe avec les garde-côtes, une unité de la Marine a secouru samedi 163 migrants clandestins (un Marocains et 162 Tunisiens)", au large du gouvernorat de Sfax, a indiqué le ministère dans un communiqué. Parmi les candidats à l'émigration, figuraient 9 femmes et 16 enfants, qui se trouvaient à bord, à 12 kilomètres des côtes de Sfax, qui sont un point de départ important vers les côtes européennes, plus précisément vers l'Italie. Les migrants ont déclaré des âges allant de 8 à 48 ans, précisant avoir appareillé depuis le littoral de Sfax dans la nuit de vendredi à samedi, "avec l'intention de franchir subrepticement les frontières maritimes vers l'espace européen", selon le ministère. Les migrants ont été conduits au port de pêche de Sfax, où ils ont été pris en charge par les garde-côtes. L'Italie est l'un des principaux points d'entrée en Europe pour les migrants en provenance d'Afrique du Nord, notamment de Tunisie et de Libye, deux pays d'où les départs ont considérablement augmenté en 2021. La Tunisie, située par endroit à 200 km des côtes siciliennes, a vu son économie dévastée par la pandémie de Covid-19 et est plongée dans une profonde crise politique après le coup de force du président Kais Saied le 25 juillet. Instable depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est devenue une plaque tournante pour des dizaines de milliers de migrants, majoritairement issus de pays d'Afrique subsaharienne, cherchant à gagner l'Europe par les côtes italiennes, distantes de quelque 300 km. Plus de 55.000 migrants ont débarqué en Italie en 2021 contre un peu moins de 30.000 en 2020, selon des données officielles italiennes. Selon le Forum tunisien des droits économiques et sociaux, sur les neuf premiers mois de 2021, les garde-côtes tunisiens ont intercepté environ 19.500 migrants qui tentaient la traversée de la Méditerranée. Près de 1.300 migrants ont été portés disparus en 2021 ou sont morts noyés en Méditerranée, selon des statistiques du Haut commissariat aux réfugiés (HCR).