Congo-Brazzaville: l'opposant Paulin Makaya autorisé à quitter le pays

Par AFP

AFRICA RADIO

L'opposant congolais Paulin Makaya a été autorisé par la police du Congo-Brazzaville a quitter le territoire national pour se rendre à Londres afin de "bénéficier de soins médicaux", a annoncé mercredi son parti politique.

Le 12 décembre, la police des frontières avait interdit pour la troisième fois à M. Makaya de quitter le territoire congolais, sans lui notifier les motivations ou raisons de cette interdiction. "Pour des raisons sanitaires, le président Paulin Makaya vient de quitter Brazzaville pour Londres afin de bénéficier de soins médicaux", indique mercredi son parti Unis pour le Congo (UPC), dans un communiqué. En novembre, Christine Makaya, épouse de M. Makaya, avait adressé un courrier au président congolais Denis Sassou Nguesso pour solliciter la sortie de son époux dont la "santé ne cesse de se détériorer" depuis des mois. "Sa situation sanitaire devient préoccupante", affirmait Mme Makaya. Très proche de l'ancien Premier ministre Bernard Kolélas, Paulin Makaya s'est opposé au référendum de 2015 qui a permis au président Sassou Nguesso de changer la Constitution et de briguer un troisième mandat en 2016. M. Makaya, 52 ans, qui a également la nationalité britannique, avait été condamné à deux ans de prison en 2016 pour "troubles à l'ordre public" pour avoir organisé une manifestation non autorisée l'année précédente. Il avait été libéré en 2018 après avoir purgé sa peine. Denis Sassou Nguesso a depuis été réélu en 2021 pour un quatrième mandat et cumule 37 ans à la tête du Congo.