Immigration clandestine: l'UE veut "élargir" sa coopération avec le Maroc

AFRICA RADIO

10 mars 2022 à 16h51 par AFP

L'UE veut "élargir" sa coopération avec le Maroc pour lutter contre l'immigration clandestine, a affirmé jeudi à Rabat un haut responsable européen, alors que l'Espagne a été confrontée ces derniers jours à un afflux de migrants dans son enclave de Melilla, située dans le nord du royaume.

"Nous sommes convenus d'intensifier notre coopération (...) dans le domaine de la lutte contre le trafic des migrants, de protection des frontières, des retours et des réadmissions", a déclaré le commissaire à l'Elargissement et à la politique européenne de voisinage, Oliver Varhelyi. "On aimerait même élargir cette coopération et (...) nous sommes prêts à participer avec des moyens financiers plus élevés qu'avant", a ajouté le diplomate hongrois devant la presse, à l'issue d'un entretien avec le ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita. "La migration irrégulière est une source d'instabilité et de vulnérabilité pour la région", a souligné M. Varhelyi, en saluant "le travail dur mais persistant" du Maroc contre ce phénomène. Depuis plusieurs jours, l'enclave de Melilla, sur la côte nord du Maroc, a vu des tentatives de passage en force de migrants, en majorité d'origine subsaharienne, selon les autorités espagnoles. La dernière, mardi matin, a été stoppée par les forces de l'ordre marocaines. L'Association marocaine des droits humains (AMDH) a dénoncé "une vague d'arrestations" de migrants et "le rôle de gendarme des frontières pleinement joué par le Maroc". La section de l'AMDH à Nador, ville frontalière avec Melilla, a évalué le nombre de migrants arrêtés récemment à plusieurs centaines. Melilla et l'autre enclave espagnole de Ceuta constituent les seules frontières terrestres de l'Union européenne sur le continent africain et font régulièrement l'objet de tentatives d'entrée de la part de migrants cherchant à rejoindre l'Europe. Beaucoup d'entre eux empruntent également la route maritime des Canaries, archipel espagnol situé à une centaine de kilomètres des côtes du sud du Maroc. En 2021, plus de 40.000 migrants, en grande partie en provenance du Maroc, sont arrivés par la mer en Espagne (dans la péninsule ainsi que dans les archipels des Baléares et des Canaries), d'après les derniers chiffres du ministère espagnol de l'Intérieur.