Le Soudan proteste après une attaque meurtrière menée par des Tchadiens

AFRICA RADIO

6 août 2022 à 13h36 par AFP

Le ministre soudanais des Affaires étrangères a protesté samedi auprès de l'ambassadeur tchadien à Khartoum après que 18 civils ont été tués, selon Khartoum, en territoire soudanais par des Tchadiens, rapporte l'agence officielle.

Les victimes étaient des éleveurs de chameaux du Darfour-Ouest qui tentaient des retrouver leurs bêtes volées puis emmenées en territoire tchadien voisin et sont tombés dans une embuscade, selon les autorités soudanaises. Ces morts ont provoqué une levée de boucliers à El-Geneina, chef-lieu du Darfour-Ouest, car le jour même où ces personnes étaient tuées, le numéro deux du pouvoir militaire, le général Mohammed Hamdane Daglo, dit "Hemedti", lui-même originaire du Darfour, était en visite officielle au Tchad. Vendredi, lors de funérailles publiques, il avait promis d'en finir avec "le chaos" à la frontière et appelé à "renforcer les forces conjointes soudano-tchadiennes" qui la contrôlent. Le Soudan, l'un des pays les plus pauvres au monde où plane désormais le spectre de la famine, ne cesse de s'enfoncer dans le marasme depuis le putsch d'octobre. En raison du vide sécuritaire que ce coup d'Etat a créé, les attaques de groupes armés et les conflits entre tribus, elles aussi armées, ont augmenté, de même que le nombre de morts, particulièrement au Darfour.