Covid-19: le Soudan commence à vacciner son personnel médical

Par AFP

AFRICA RADIO

Le Soudan a commencé mardi à vacciner son personnel médical contre le Covid-19 après avoir reçu son premier lot de vaccins la semaine dernière, selon un responsable du ministère de la Santé.

"Nous avons commencé mardi à vacciner le personnel médical et d'autres employés des hôpitaux d'isolement", a déclaré le responsable des centres d'isolement au ministère, Al-Taher Abderrahmane.Arrivé à Khartoum le 3 mars, le premier lot comprend 828.000 doses du vaccin anglo-suédois AstraZeneca destinées à être administrées aux quelques 414.000 employés du secteur de la santé, d'après les autorités soudanaises.Selon le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef), le Soudan est le premier pays d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient à avoir reçu des doses du sérum acquises via le dispositif, Covax créé par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) au bénéfice des pays les plus démunis."Ceux qui ont reçu une première dose aujourd'hui en recevront une autre dans un mois", a-t-il ajouté, depuis l'hôpital Jabra à Khartoum.Toujours via Covax, Khartoum doit obtenir d'ici fin septembre 3,4 millions de doses.Lors d'une conférence de presse la semaine dernière, le ministre de la Santé, Omar al-Naguib, a indiqué que le vaccin serait "gratuit" pour les groupes prioritaires que représentent le personnel médical de première ligne et les personnes âgées.Pays de 43 millions d'habitants, le Soudan a officiellement recensé plus de 28.500 contaminations, dont 1.900 décès.Depuis la destitution en avril 2019 de l'ex-autocrate Omar el-Bechir sous la pression populaire, le pays connaît une transition politique fragilisée par une profonde crise économique, héritée des 30 ans de règne de M. Béchir, et aggravée par la pandémie.str-mz/hha/emp/feb