Les rebelles libyens ont déjà planifié l'après-Kadhafi

8 août 2011 à 6h24 par La rédaction

LONDRES (AFP) - (AFP)

Un mémorandum des rebelles libyens sur l'après-Kadhafi recommande le maintien de la plupart des infrastructures existantes du régime afin d'éviter un chaos comparable à celui qu'a connu l'Irak après la chute de Saddam Hussein, rapporte lundi le Times.

Ce rapport de 70 pages, que le quotidien britannique s'est procuré, a été élaboré par les opposants libyens regroupés dans le Conseil national de transition (CNT), qui reconnaissent toutefois qu'ils ont peu de chance de renverser le dirigeant au pouvoir depuis si longtemps mais estiment que les divisions internes le forceront à partir.

Les rebelles libyens comptent sur une "force opérationnelle à Tripoli" constituée de 10.000 à 15.000 hommes pour sécuriser la capitale et capturer les partisans de Mouammar Kadhafi.

Toujours selon le projet, environ 5.000 policiers seront recrutés pour servir comme forces de sécurité du gouvernement provisoire.

Les rebelles affirment que 800 responsables de l'actuel gouvernement ont déjà été acquis à leur cause, et qu'ils pourraient former le noyau d'une nouvelle administration, poursuit le journal.

Le document indique comment les télécommunications, les transports et le secteur énergétique seront assurés dans les quelques heures suivant l'effondrement du régime.

Les rebelles, toujours selon le texte, comptent énormément sur les défections.Ils estiment qu'environ 70% des hauts responsables du pouvoir actuel s'engageront auprès du nouveau régime.

Le CNT a confirmé l'authenticité du mémorandum, mais demandé au quotidien britannique de pas mentionner certains points importants qui pourraient compromettre l'opération en cours.

Aref Ali Nayed, le responsable de la cellule de planification pour la "force opérationnelle", a déclaré qu'il était important que le public "sache qu'il existe un projet".

"Ce que vous avez obtenu, c'est une première ébauche.On travaille maintenant à quelque chose de plus important", a-t-il dit au Times.