Manifestation de soutien à Kadhafi à Paris

25 mars 2011 à 12h55 par La rédaction

�? l'appel de plusieurs associations dont la FETAF ( Fédération des Travailleurs d'Afrique de France) et le mouvement d'amitié et de coopération entre les peuples européens et libyens, plus d'une soixantaine de personnes se sont rassemblées jeudi 24 mars à Paris pour soutenir les civils libyens.Tous dénoncent une guerre aussi inutile que meurtrière, mais c'est l'ingérence de pays occidentaux dans un conflit en Afrique qui les révolte. « La Libye aux Libyens !», scandent les protestataires. Pour eux, la situation est claire : la Libye est un pays africain, c'est donc à l' UA ( Union Africaine ), qui s'était fermement opposée à l'intervention internationale, de résoudre le problème.En dépit de sa position très en retrait dans le déroulement des opérations, les Etats-Unis et son président sont aussi vivement critiqués par les participants . « Obama me déçoit de plus en plus », confie même le comédien Dieudonné à notre micro.« Ils disent qu'ils sont venus soutenir les populations, mais ce qu'ils cherchent c'est le pétrole » accuse Sara, une jeune manifestante. Mais ce qui l'a décidée à descendre dans la rue, c'est la peur de voir cette tendance de l'Occident à interférer dans les affaires africaines se poursuivre et toucher la Côte d'Ivoire.Un début de rassemblement très agitéInitialement prévue à 17 h, la manifestation est repoussée après l'irruption d'un groupe d'anti-Kadhafi. Des « Kadhafi assassin » résonnent d'un côté, auxquels répondent des « Sarkozy, Obama assassins ». Quelques heurts éclatent, un drapeau libyen est brûlé, des crachats et des insultes volent.Les forces de l'ordre arrivent sur les lieux, prévenues par le service de sécurité et dispersent la foule.« C'est dommage », déplore Sidi Tidiane Gueye, président de la FETAF. « On est venus ici pour un rassemblement pacifique ». Mais ces incidents, nous affirme t-il, n'empêcheront ni la FETAF ni les autres associations de continuer leurs actions de soutien.Wendy BRACAT