Nigeria: 20 personnes abattues par des bandits dans un village du nord

Par La rédaction

KANO (Nigeria) (AFP) - (AFP)

Vingt personnes ont été abattues mardi par des bandits dans un village de l'Etat de Zamfara (nord), qui est régulièrement le théâtre de violents affrontements entre criminels et groupes d'auto-défense.

"Vingt personnes ont été tuées aujourd'hui et deux autres ont été grièvement blessées par un groupe de bandits au cours d'un raid mené dans le village de Kaboro", a déclaré à l'AFP le porte-parole du gouvernement de l'Etat de Zamfara, Nuhu Salihu Anka. 

"Les bandits ont surgi dans le village et ont commencé à tirer à l'aveugle", a-t-il dit de cette attaque dans une région reculée, située à environ 120 km de la capitale de l'Etat.

Après la mort de plusieurs personnes, un dirigeant local a tenté de convaincre les assaillants d'arrêter de tirer, mais ils ont alors tourné leurs armes vers lui, selon le porte-parole.

"Les voleurs ont abattu (le chef) et sont ensuite allés de maison en maison pour emporter de l'argent et des biens avant de fuir", a-t-il poursuivi.

En juin, un groupe de voleurs avait tué 23 personnes dans les villages voisins de Dan-Gulbi et Guru, dans un raid au cours duquel certaines victimes se sont fait trancher la gorge.

La massacre de juin a été selon les témoins mené par des criminels cherchant à se venger d'un groupe d'auto-défense.

Des habitants avaient affirmé que ce groupe d'auto-défense, lassé des vols répétés dans la région, avait tué plusieurs personnes qu'ils accusaient d'appartenir aux groupes de bandits.

Le nord du Nigéria a été frappé par des vagues d'attaques du groupe islamiste radical Boko Haram, mais les violences les plus graves s'étaient jusque là concentrées dans le nord-est et le nord, et pas dans des Etats du nord-ouest comme Zamfara.